Wolf Temporal
Bonjour et bienvenue sur Wolf Temporal Invité ! Si vous avez la moindre question n'hésitez pas, le staff est toujours disponible et a votre écoute. Surtout amusez vous bien et surtout que le rp soit avec vous !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'été persiste sur les territoires Temporaliens, pour le plus grand plaisir des loups habitant ces terres. Uniquement chez les Améthystes, la chaleur n'est pas au rendez-vous, et les températures ne dépasseront pas les 20°C. Pour tous les autres territoires, soit les Saphirs, Rubis, Émeraudes et Diamants, les températures dépasseront largement le seuil des 30°C, alors ne restez pas exposés au soleil trop longtemps!

Partagez| .

Seule ... Ou presque !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Luna


avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 92
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 17
Localisation : Icii ^.^

MessageSujet: Seule ... Ou presque ! Sam 31 Aoû - 12:28




♕ Darwin & Luna ♕

C'étais l'après-midi , l'air était frais , le vent doux et froid me rafraîchissait le visage , les nuages commençaient à cacher le soleil , c'était une journée parfaite pour aller faire un tour dans le désert rouge , je me leva , me tira les pattes , et me mis en route . J'arrive au désert rouge , le sable était chaud , le temps n'était pas froid , mais pas du tout , il faisait vraiment chaud , c'était paisible , un endroit parfait pour se reposer . Il n'y avait pas de chant des oiseaux , l'odeur des fleurs ne venait pas me perturber l'esprit , je vis , au loin , un arbre , on en voit pas souvent des arbres parmi ces montagnes de sable rouge .

Je m'assis et pensa un peu à mon passé .. A ma vie .. A ce que je suis devenu , oui , derrière mon visage angélique se cache un esprit sombre et démoniaque . Le jour je mange du gibier comme tout le monde et je me couche et si j'ai encore ce sentiment de vouloir me venger , c'est la nuit que je passe en action . Oui ... Je suis un monstre , et tous le monde pense le contraire alors qu'il ne m'ont jamais vu .

Je m'approcha de l'arbre , me mis sous son ombre et me coucha , profitant du calme qui régnait .. J'étais facile à discernée dans ce sable rouge , une petite lumière blanche apparaîtrais bien facilement . Mais je n'ai jamais tant de loups ici , peut-être un , où deux qui cherchaient à être tranquille . Je posa ma tête sur mes pattes croisées et ferma les yeux , non pas pour m'endormir mais pour profiter du calme .


© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Darwin

Princess Meow. †
Bisoutubbies. ♪

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 4012
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20
Localisation : Au pays du Choco', et des cauchemars. ♥

MessageSujet: Re: Seule ... Ou presque ! Dim 1 Sep - 13:09

.Darwin & Luna.


Le matin était passé, laissant place à l’après – midi pour combler les terres de Wolf Temporal. Des terres toutes aussi mystérieuses les unes que les autres. Des terres qui cachent encore pleins de surprises. Des terres qui ne cesseront jamais de nous surprendre coute que coute. Pour ma part, je dormais dans un endroit, très proche du désert rouge. Après une petite partie de chasse, j’aimais bien me reposer pour bien digérer tranquillement, sous les ombres émit par les arbres. Je sentais un petit air frais me caresser le pelage et me toucher le bout de mes pattes. C’était très tranquillement pour un après – midi. Quelques oiseaux chantaient et volaient d’arbre en arbre, tout en restant silencieux. Ça en me dérangeais absolument pas de les entendre. J’aimais bien écouter leurs parades pour me reposer et me donner des douces pensées. Ne plus réfléchir à l’avenir et me dire qui je suis vraiment. Si je suis un vrai adulte, ou alors un louveteau. On a beau dire que j’ai grandis, ou que j’ai changé, mais cela ne changera rien en moi. Je me vois encore comme un petit aillant besoin de sa mère. J’avais appris les choses de la vie mais je n’étais encore qu’un petit au plus profond de moi. Pourquoi ? Parce que je suis encore un peureux. J’ai toujours la sale peur de l’eau, quand je ne touche plus le fond. J’ai toujours peur des grands mâles. Ceux qui sont tellement sûr d’eaux et qui n’ont peur de rien. Je n’ai pas encore la grande expérience de chasser. Ce midi, je me suis contenté d’un petit lapin, sûrement malade. Ce sont les plus faibles donc les plus faciles à prendre. J’avais encore un peu faim et mon ventre me le faisait bien savoir en laissant dégager des gargouillements.
Les minutes filaient entre mes pattes, sans m’en rendre compte. Quand soudain, un léger courant d’air me caressa les oreilles à plusieurs reprises. Je les bougeais un peu, dans tous les sens, mais l’air revenait. Comme si quelqu’un me soufflait dessus. Légèrement agacé par ce vent, j’ouvris mes yeux et me redressa lentement. Il y avait personne autour de moi. C’était donc bel et bien le vent qui est venu m’embêter pendant ma sieste. Mon regard balaya un peu un peu les horizons, quand il repéra facilement le désert rouge. Une immense place parsemée de grains rouge. D’ailleurs, je ne suis jamais entré dedans. Je n’avais aucune idée comment était ce territoire immense, qui s’étalait à perte de vue. Curieux comme je suis, j’hésitai à plusieurs reprises d’entrer dedans. Mais … Et si je me perdais ? Ce qui est fort possible. Et si je commençais à avoir trop soif, sans qu’il y ait un repère d’eau près de moi ? Les questions fusaient dans ma tête. J’hésitais encore quand je me suis enfin décidé d’aller faire un petit tour. Il fallait à tout prix que je cesse de me montrer comme un faible aux yeux des autres. Je me levai, me redressant sur mes deux paires de pattes, et je me suis mis à marcher en direction de ce fameux désert rouge.
Dès que je posai ma première patte sur le sable rouge, je sentis la chaleur que cette terre dégageait. C’était vraiment un désert. Je sentais la chaleur me taper petit à petit sur mon poil, dégagé par le soleil qui brillait de mille feux, haut dans le ciel. Le décida donc de lever mon museau vers le ciel, et je vis qu’aucun nuage ne survolait cette terre. Il est vrai que ça ne m’inspirait pas la plus grande confiance mais il fallait bien qu’un jour ou l’autre, je visite ce désert. Sûr de moi et déterminé, je me suis mis en marche à travers la terre. Plus je marchais, plus je m’éloignais de mon endroit de repos. Au loin, je vis alors un arbre. Il était là, au milieu d’un désert. Je trouvais ça presque anormal. Ou alors était – ce les illusions qui commençaient à faire effet ? Fermant mes yeux pendant quelques secondes, je les ouvris. Il était toujours là, se dressant sur ce sable rouge. J’étais pourtant sûr que ce n’était qu’une illusion et le soleil commençait sûrement à me taper sur le crâne. Ma curiosité reprit le dessus et je continuai de m’avancer. Plus j’avançais, plus il se dressait devant moi. Et c’est à ce moment – là que je repérai facilement un autre loup. Blanc. Allongé, sous l’arbre. Comme s’il prenait le temps de se faire sa sieste, lui aussi. Je n’étais pas très loin de lui. Seulement à un petit mètre et demi. Je ne bougeais pas, espérant qu’il ne fasse pas partit des rubis. Ou encore des améthystes. J’ai une sale peur envers eux. Je n’ose pas affronter leur regard et je n’ose pas les affronter tout court. J’étais là, derrière ce loup inconnu, le regardant, hésitant à partir rejoindre les terres couvertes de verdure.
Revenir en haut Aller en bas
Luna


avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 92
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 17
Localisation : Icii ^.^

MessageSujet: Re: Seule ... Ou presque ! Dim 1 Sep - 18:21

J'étais couchée par terre , je dormais , tranquillement , quand une odeur inconnue vint me réveiller , je n'ouvris qu'un seul œil , personne devant moi , et pourtant , c'était une odeur de Loup . Je savais qu'il était très près de moi , peut-être derrière moi . Je dressa mes oreilles guettant le moindre bruit ... Mais que je suis bête ! On ne peut entendre les pas de quelqu'un sur du sable . Je me leva pour étirer mes pattes , ouvris ma bouche pour bailler et me retourna , je vis un loup , brun , avec quelques nuance ébène . Il était effectivement devant moi , je lui hocha la tête signe de " Bonjour " .

Je regardais le soleil , il faisait encore chaud pour sortir de l'ombre de l'arbre . j'ignorait le loup , il n'avait pas du tout l'air agressif , ni provocateur , ni dangereux , donc sa va aller , je pouvait baisser ma garde . Je me coucha et regarda le loup , il n'avait pas l'air vieux , mais ce n'était pas un louveteau de 4 mois non plus . Je ne voulais rien lui dire , je ne voulais même pas parler , je ne pouvait pas bouger , j'avais à cet heure ci la flemme de faire un mouvement . Oui .. quand il fait trop chaud , je deviens très paresseuse , je peux dormir toute la journée si la température s'élève d'un degrés .

Je leva mon regard vers le loup qui ne bougeait toujours pas , je lui faisait peur ? Je l'intimidais ? Ou c'était par ce qu'il était timide ? Gêné ? Peureux ? ... Peu importe , je sais que fixer quelqu'un qui doute un peu n'est pas vraiment la meilleur chose à faire , je baissa mon regard qui se posa sur le sable rouge qui brillait . Je posa doucement ma tête sur mes pattes de devant , et regarda l'horizon ... On ne pouvait voir que des montagnes de sable rouge qui s'étendaient à perte de vue .
Revenir en haut Aller en bas
Darwin

Princess Meow. †
Bisoutubbies. ♪

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 4012
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20
Localisation : Au pays du Choco', et des cauchemars. ♥

MessageSujet: Re: Seule ... Ou presque ! Mer 4 Sep - 18:13

.Darwin & Luna.

Haut dans le ciel, l’immense boule de feu ne faisait que briller de plus belle. La chaleur qu’elle dégageait tapait contre le pelage de Darwin. Un pelage brun mais aussi parsemé de petits reflets de brun foncé, de noir mais aussi de blanc. Ces yeux bruns aux reflets vert foncé était fixé sur la louve blanche qui était toujours couchée dos contre l’émeraude. Pendant un petit instant, aucune réaction de sa part n’avait fait surface. Comme tétanisé de rencontrer un autre loup. Et cette fois – ci, c’était un solitaire. Les solitaires sont de caractère différent il est, alors, impossible de le distinguer à peu près dès le premier coup. Il ravala difficilement sa salive, mais lentement, et tenta de calmer l’adrénaline qui montait en lui, et se propageait dans son corps petit à petit. Discrètement, Darwin redressa un peu plus sa tête et regarda autour de lui, à la recherche de végétation le plus proche possible pour fuir et ne pas parler avec cette vagabonde, totalement inconnue à ses yeux. Mais quelque chose rattrapa très vite son intention. Il était trop tard, le loup semblait déjà avoir su que quelqu’un était près de lui. La louve au pelage aussi blanc que la neige en elle – même bougeait une oreille, avant de redresser sa tête et chercher le jeune loup du regard. Ce dernier essayait tant de mal que de bien de calmer son cœur qui battait de plus en plus vite. Il avait la grande impression que les battements de son petit cœur cognaient contre sa fine cage thoracique. Darwin aimait bien faire des rencontres mais sa peur prenait toujours le dessus. Ce qui lui empêchait de faire quoi que ce soit. Depuis petit, c’est un grand timide. Même s’il a rejoint la meute des émeraudes, il était toujours seul dans son coin, jouant avec ce qu’il trouve sous la patte. Il ne s’imaginait pas encore grand comme un adulte. Il voulait rester petit. C’était comme un souhait d’enfant. Mais cela est impossible. Plus le temps a passé, plus il s’est transformé petit à petit. La couleur de son pelage c’est durcit, son poids a augmenté de quelques petit kilos, mais aussi sa voix et sa façon de parler. C’est, aujourd’hui, devenu un grand. Un adulte comme tous les autres. Mais pas n’importe lequel. Malgré son physique de grand, mentalement, c’était toujours l’adorable petit louveteau d’autre fois. Toujours aussi peureux et timide que ses premiers jours sur les terres de Wolf Temporal. Malheureusement, plus personne ne le voyait sous cet œil. Il était le chouchou de tout le monde, mais plus particulièrement celui de Kira. Une louve rubis. Cela a commencé par une simple connaissance, jusqu’à ce que le mot ‘’ maman ‘’ sorte de sa bouche. Une mère rubis, adopter un fils émeraude ? C’est possible. Darwin en a connu l’existence. Et même le cœur de cette sincérité qui s’est créée envers les deux. Même s’il vivait loin de sa mère, il ne l’a jamais oublié. Et il ne l’oubliera jamais. C’était elle qui lui avait donné la deuxième chance d’être aimé par n’importe qui. De connaitre une fois de plus ce que c’est l’amour d’une mère. L’intention d’un être qui est cher à vos yeux. Une grande et magnifique histoire qui s’est écrite dans le livre. Dans le livre de la vie. La vie de Darwin. Cela fait maintenant quelques temps qu’ils ne se sont plus recroisé. L’émeraude ne sait pas ce qu’est devenu la rubis. Et elle de même, à mon avis. Est – ce qu’on peut oublier son fils, du jour au lendemain ? Je ne crois pas. Les chaînes soudées par l’amour de la famille sont imbattables. Ni rien ni personne ne pourras les briser. Jamais.

Darwin garda son regard jeté sur la vagabonde. Elle qui était aussi libre qu’un merle. Aussi forte que n’importe qui. Mais … Était – t’elle gentille ? La question se pose. Darwin avait peur de la voir se jeter à son coup et en profité pour le blesser gravement. Tout peut arriver en une seule petite fraction de seconde. Sachant que Darwin ne s’est fait jamais attaqué, il est donc dur pour lui de se défendre. Il ne sait guère se défendre. Oui, vous l’avez bien lu. Un loup qui ne sait pas se défendre. Et qui sait à peine chasser des proies à son goût ! L’émeraude a toujours été inutile en quoi que ce soit. Malgré les leçons de chasse, de défense et apprendre l’art de vivre, il est toujours resté sur le même point : le point zéro. Sa pire crainte est celle de se faire virer des émeraudes tellement il est inutile au centre de cette meute. Son futur grade ? Gardien. Mais là, il sait très bien qu’il est mal partit pour obtenir ce grade. Sa dominante, Kerena, doit sûrement le savoir et l’a sûrement remarqué depuis. Qui sait.
L’inconnue se releva lentement, étirant chacun de ses muscles et ouvrit grandement sa gueule pour pousser un bâillement. Pendant ce temps, pour la part de Darwin, il commença à recroqueviller sa queue et à pivoter ses oreilles, les baissant légèrement contre son petit crâne. Dressée devant lui, la louve fit un léger mouvement de tête, comme pour le saluer. Que faire ? Panique à bord dans la tête du mâle. Mais quelque chose au fond de la mine de la femelle le détendit légèrement. Elle avait plutôt l’air calme et paisible, même si Darwin l’avait dérangé dans sa sieste et même si aucun son n’était sorti de la gueule de la solitaire. Il se sentit alors un peu plus mieux. Détendu. Elle se coucha à nouveau, posa sa tête sur deux pattes. Avec un peu de peine, l’émeraude finit par sortit un petit mot entre ses babines, presque à voix basse et doucement.


▬ « Bon-bonjour ... »

Il faut aussi savoir que ce jeune loup a aussi tendance à bégayer quand il a de la peine à se sentir en confiance, quand il se sent gêné et pour d’autres raisons tellement valables. Des millions de raisons. Lentement, il recula sa patte arrière droite, la queue toujours collé à son arrière train, et les oreilles pivotée vers l’arrière. Comme s’il voulait faire comprendre que c’était lui le dominé, et elle la dominante entre les deux. Ou alors tout simplement : montrer sa faiblesse. Une grosse faiblesse qu’il devrait enlever le plus vite possible s’il veut devenir vraiment quelqu’un aux yeux de tous ceux qui se sont moqué de lui. Un jour, je vous le promets, il sera différent de la personne qu’il est aujourd’hui. Ce sera … Un autre Darwin. Ce ne sera plus le petit louveteau que tout le monde pourra se permettre de rigoler encore derrière son dos. Il suffit juste un déclic. Un simple petit déclic dans son crâne pour le remettre sur la bonne voie. L’avenir nous le dira.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Seule ... Ou presque !

Revenir en haut Aller en bas

Seule ... Ou presque !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un dîner presque parfait
» Il suffirait de presque rien ...
» En a marre de rester seule tous les soirs
» Un dîner presque parfait
» " N'UTILISER L'EAU QU'UNE SEULE FOIS... QUEL GASPILLAGE ! "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf Temporal :: Archives RP-