Wolf Temporal
Bonjour et bienvenue sur Wolf Temporal Invité ! Si vous avez la moindre question n'hésitez pas, le staff est toujours disponible et a votre écoute. Surtout amusez vous bien et surtout que le rp soit avec vous !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'été persiste sur les territoires Temporaliens, pour le plus grand plaisir des loups habitant ces terres. Uniquement chez les Améthystes, la chaleur n'est pas au rendez-vous, et les températures ne dépasseront pas les 20°C. Pour tous les autres territoires, soit les Saphirs, Rubis, Émeraudes et Diamants, les températures dépasseront largement le seuil des 30°C, alors ne restez pas exposés au soleil trop longtemps!

Partagez| .

Nos souvenirs sont enfouis dans notre âme. Feat Kovu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Cléo

Lost Girl.
Administratrice Générale.



Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 5796
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 18

MessageSujet: Nos souvenirs sont enfouis dans notre âme. Feat Kovu. Dim 1 Sep - 18:01


Hannah



Le voyage ne faisait que commencer pour moi. Bien sûr, j’avais beaucoup voyagé dans ma vie, que ça soit avec Jilano, ou bien avant, et même après pour rejoindre les territoires de Wolf Temporal. Mais maintenant que ce voyage-là était terminé, il fallait que je me construise, que je vois d’autres têtes, d’autres personnes vers qui me tourner, d’autres paysages, d’autres horizons. J’aimais ma vie de Solitaire aux côtés de Kovu, et pour rien au monde je ne changerais cela, mais je ne voulais pas stagner, rester toujours au même endroit, dans la même tanière. Bien sûr, les soirs je reviendrais toujours près de mon bien-aimé Kovu, et je ne partirai sans doute pas tous les jours, mais j’ai aussi besoin de moments de Solitude, sans personne, pour pouvoir me libérer, sans que personne ne m’en empêche. Après avoir découvert une partie des territoires Emeraudes, je pensais aujourd’hui m’orienter vers les Saphirs. Je savais tant bien que mal que je ne serai pas accueillie partout à pattes ouvertes, mais je voulais quand même le faire. J’avais déposé une lèche sur le museau de Kovu avant de m’enfuir comme une voleuse en plein milieu de la nuit, pour arriver à l’aube sur les terres Saphirs et ainsi partir de bonne heure, afin de ne pas trop inquiéter Kovu, qui était désormais bien plus qu’un simple ami, mon compagnon. En effet, lorsque nous nous étions revus en tant que simple ami il y a plusieurs semaines de cela, je lui avais avoué mes sentiments timidement, comme ayant peur de sa réponse. Et finalement, tout cela était réciproque, pour mon plus grand plaisir. L’amour… quand on en parle sans rien connaître de cela ça paraît insensé et pourtant… lorsqu’on le vit, c’est comme un rêve éveillé, du moins, tant que tout se passe bien. Lorsque les disputes, et ce genre de faits perturbant un couple interviennent, c’est à ce moment précis qu’on se dit que tout va tomber en ruine, et que cela étant, on a vécu toute cette histoire pour rien… Pourquoi est-ce que je me pose tant de question sur moi-même ? Je parais si sûre de moi – et je le suis – mais dans ma tête je suis comme une jeune adolescente en détresse, qui cherche des réponses, et cherche à se rassurer dans un sens. Se vider la tête. C’est ça dont j’ai besoin avant tout maintenant. Même si tous ces soucis reviennent demain, je préfère m’évader le temps d’une journée, laisser tous ces soucis derrière moi, ne penser à rien, juste avancer, jusqu’à ce que le destin me mène quelque part, même si entre nous, je savais que j’allai aux territoires Saphirs et pas ailleurs. Lorsque l’aube se leva, que les premiers rayons lumineux du soleil firent irruption, tu arrivas en territoire Saphirs, mais seulement, je ne reconnaissais rien, ce qui était plutôt normal. Seulement, on aurait dit que j’avais directement atterri dans un labyrinthe, et comme une louve stupide, j’avançai, cherchant désespérément la sortie alors que je j’aurais pu faire demi-tour et contourner ce labyrinthe. A un moment donné, j’aperçus un éclat, venant de je ne sais où. Par instinct, j’avançai dans sa direction. C’est alors que lorsque j’arrivai à destination, il n’y avait rien, juste un cul-de-sac. J’allais faire demi-tour quand une force mystérieuse m’empêche de bouger, alors qu’il n’y avait personne autour de moi. Tous mes souvenirs remontèrent en moi, si bien que j’en eus mal au crâne très rapidement. Faiblissant, je m’écrasai sur le sol, en me recroquevillant en position fœtale comme si je mourais de froid alors que ça n’était pas le cas. C’est à ce moment-là que je réalisai une chose : Mon passé ne me quittera jamais, même quand je serai à un stade où je penserai le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
http://wolftemporalv2.forumgratuit.org/
Darwin

Princess Meow. †
Bisoutubbies. ♪

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 4012
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20
Localisation : Au pays du Choco', et des cauchemars. ♥

MessageSujet: Re: Nos souvenirs sont enfouis dans notre âme. Feat Kovu. Jeu 5 Sep - 15:14

.Kovu & Hannah.

Petit à petit, la lune disparaissait lentement avec le peu de lumière que procurait le soleil, encore caché derrière les montagnes. Il était encore tôt. Très tôt. Kovu, lui, solitaire depuis toujours, dormait encore près de celle qu’il aimait tant. Hannah. Un prénom tout aussi joli qu’elle en personne. Quand on repense à leur première rencontre, ça n’a pas été facile pour le jeune mâle. Lui qui avait tellement l’habitude d’être mal vu par les autres. Tout le temps se ramasser des choses blessantes en pleine figure. Mais avec elle, ce fut quelque chose de différent. Même si elle était dans la meute des améthystes, quelque chose au plus profond de son cœur lui demandait de faire confiance en elle. Que c’était quelqu’un qui allait bouleverser sa vie. Qu’elle allait changer beaucoup de chose en lui. Kovu ne s’était jamais reposé des questions sur ce sentiment presque suspect. Mais au moment de se quitter après leur première rencontre, il eut comme un pincement au cœur. Une envie de faire demi – tour et ne plus la lâcher, tel un pot de colle. Puis les jours ont passé entre ses pattes. Ses pensées étaient inondées par son regard profond. Son visage. Ses gestes. Qui aurait pu croire un jour que Kovu, en lui – même, tomberait amoureux ? Lui qui n’avait jamais connu ce sentiment. Qui n’avait jamais autant passé de temps aux côtés d’une femelle, aussi. Petit, il n’était que bon pour devenir ce que son père voulait tant. Ce dernier lui interdisait d’aller n’importe où et de passer du temps avec n’importe qui. Je crois bien, qu’en fait, il craignait que son fils aussi gentil soit-t’il tombe littéralement amoureux d’une petite loupiote de son âge. L’amour pouvait très vite lui monter à la tête et perdre le courage de s’entrainer. On peut en conclure que cette rencontre avec Hannah lui avait changé quelque chose. Grâce à elle, il peut enfin connaître le sentiment de tomber amoureux. De se faire des films sur leur avenir. D’être tranquille et de se sentir enfin comme un vrai loup. Pouvoir presque frimer d’être avec une aussi belle louve qu’elle. Il y a tellement de choses à connaître sur eux. Eux qui vont sûrement nous réserver pleins de belles choses. Mais dans tout ça, il connaître aussi ce que c’est être jaloux. Être sur la défensive. Être protecteur. Et aussi être celui qu’il est vraiment. Ne pas changer pour plaire à quelqu’un. On plait à une personne en restant soit même. Par en étant quelqu’un d’autre. Pour tout avouer, Kovu ferait n’importe quoi pour elle. Pour voir son sourire aussi souvent que possible. Pour toujours voir son regard se poser sur le sien. Qu’elle soit la plus heureuse sur Wolf Temporal entier. Même si le passé hante notre solitaire, sachez qu’il peut faire des étincelles à tout moment. Il lui faut tout simplement le déclic. On ne l’a encore jamais vu s’hérisser les poils sur le garrot ou encore avoir les babines remontées pour montrer ses crocs blancs. Personne, encore, n’a vu cette facette de lui. Mais un jour, il le montrera et il sera fier que tout le monde cesse de le prendre pour la petite mouche sans défense. Qu’il sait, lui aussi, se défendre comme il se doit. Et ce jour – là, approche à grand pas.

Toujours couché près d’Hannah, il ne l’entendit pas se réveiller petit à petit. Kovu était plongé dans un sommeil profond. Tellement, que plus rien n’existait autour de lui. Il était juste dans son petit monde rien qu’à lui. Et qu’il peut simplement le partager avec celle qui partage sa vie. Alors que la femelle se réveillait tranquillement, elle eut une envie de s’évader un petit moment, laissant le mâle dormir encore un peu. Les yeux fermés, il sentit quelque chose de chaud lui marquer le museau. Comme un coup de langue qui venait tout juste de se déposer délicatement dessus. Puis elle partit, laissant Kovu dormir encore un peu. Plus le temps passait, plus le soleil se dressait dans le ciel, dégageant ses millions de rayons et la chaleur qui réchauffait les terres petit à petit. La rosée disparaissait et la terre séchait doucement mais sûrement. Puis un petit rayon vint se déposer sur les yeux du solitaire. Sentant la chaleur sur une partie de son visage, il sortit de ses rêves, se donnant le courage de se réveiller. Tranquillement, il ouvrit ces petits yeux bruns et fut directement éboulis par le rayon. Kovu referma alors ces yeux et déplaça son museau vers la droite, espérant entre en contact avec Hannah. Mais plus il le déplaçait, plus le vide semblait s’approfondir. Curieux, il ouvrit à nouveau ses yeux et ne vit personne. Il redressa alors immédiatement sa tête et commença à se poser des questions. Et si elle était partit pour ne plus jamais revenir ? Et s’il lui était arrivé quelque chose ? Et si quelqu’un s’en était pris à elle ? Les questions bouillonnèrent dans son petit crâne. Relevant délicatement son museau vers le ciel, il sentit sa légère odeur. Elle était sûrement partit depuis un bon moment, sans même être revenu. Prenant un air inquiet, Kovu hésita un instant s’il devait partir à sa recherche ou pas. Peut – être qu’il lui était arrivé quelque chose et qu’il devait aller la secourir, ou alors elle voulait certainement prendre un peur l’air et il se fera passé pour le gros fardeau collant. Hésitation, hésitation. Oh, et puis bon. Il lui était déjà arrivé quelque chose de mal en plein désert une fois, pourquoi pas encore une deuxième fois ? Sans même prendre le temps de s’étirer ou encore de bailler, il se leva déterminé à aller à sa rencontre. Mais pour ça, il va devoir emprunter le même chemin qu’elle. Remarcher sur ses traces. Humant l’air une seconde fois, il prit une marche tout à fait normalement, renflant chaque recoin de la végétation qui l’entourait. Son odeur était là. Il serait capable de la reconnaître entre milles odeur différentes. Elle en avait une spéciale. Kovu continua de marcher, se faisant pleins de films dans la tête. Et si c’était encore bien plus grave qu’il ne le pensait ? L’inquiétude lui monta à la gorge, comme si une grosse boule lui empêchait de respirer comme il faut. Il se mit alors à trottiner. Sur le chemin, quelque chose le stoppa net. Là, sur une grappe de branches, se trouvait une petite touffe de poils. Juste de quelques – uns. Pas une énorme, mais assez pour reconnaître celle d’Hannah que procurait l’odeur. Il était donc sur la bonne voie. Reprenant son trot, il continua à avancer.

Après avoir trottiné quelques mètres plus loin, il se sentit alors pénétrer dans un territoire totalement inconnu : cette des saphirs en personne. Que venait faire Hannah, ici ? Chez les saphirs. Kovu était quand même un peu rassuré car les saphirs sont bien connus pour être gentil, mais il est vrai que tout peut tourner et ils peuvent aussi mal prendre la venue d’un solitaire. Et pas n’importe lequel. Son père avait déjà blessé les saphirs. Le passé peut revenir en un rien de temps. Il passa alors à une marche calme et tranquille, gardant une mine inquiète, la queue basse et les oreilles tombantes. Il devait se faire le plus discret possible et ne pas se faire repérer par les autres. Mais plus il avançait, plus il sentait comme une étrange sensation. La peur. L’angoisse. Le cœur qui accélérait petit à petit. Pourquoi tout ça ? C’est bien une étrange question. Et le solitaire en eu la réponse devant ces yeux. Le labyrinthe. Mais pas n’importe lequel. Le Labyrinthe aux Souvenirs. Il s’arrêta devant l’entrée de ce dernier et avala sa salive avec difficulté. Rien que le nom que possédait ce territoire ne l’inspirait pas confiance du tout. Les souvenirs. Les meilleurs comme les pires. Hannah était bien à l’intérieur pourtant. Il le sentait ! Mais savoir que tous les souvenirs seront à nouveau sur la surface, ça lui faisait peur. Il craignait cet instant. Il voulait y aller. Sa bien – aimée était à l’intérieur, bon sang ! Mais quelque chose lui retenait. Pendant à peu près deux petites minutes, il tourna en rond. Il était là, faisant des aller – retour sans même où donner la tête. Et puis zut. Il lui avait promis qu’il serait capable de tout pour la protéger. Prenant son courage à deux mains, il entra dans le labyrinthe et prit un galop régulier, continuant de suivre l’odeur. Mais cela n’allait pas être si simple que ça. Il y a des culs de sac partout. Des murs de végétation qui barre le chemin. Sans oublier les souvenirs. Il fallait bien qu’ils viennent, eux. Kovu regardait droit devant lui mais il avait le pressentiment d’être le cœur de quelque chose. Essoufflé, il s’arrêta et commença à entendre des rires dans sa tête. Ceux qui se moquaient de lui. Puis la voix de sa mère qui le rassurait que tout allait bien entre elle et son père. Puis celle de son frère qui lui demandait de faire un combat pour s’amuser, afin d’élire celui qui est le plus fort. Et celle de son père aussi, qui lui criait dessus sans cesse. Tout ce mélangeait. Il voyait aussi les pires choses qu’il ait connu au cours de sa vie. Regardant une paroi de ce labyrinthe, il crut voir comme une sorte de film devant lui. Ce n’était que des illusions mais il avait l’impression que c’était un film qui passait sur ce mur en question. Il se voyait lui, petit. En train de courir l’air paisible après un petit papillon aux ailes jaunes. Puis il se voyait un peu plus âgé, en train de concourir avec son frère, sous le regard de son père. Sans oublier sa pauvre mère qui se dégradait petit à petit. Qui semblait être de plus en plus mal chaque jour qui passait. Puis son père. Que son père. Il le vit s’en prendre à sa mère mais aussi à Kovu. Son chouchou était son frère et cela se voyait clair comme de l’eau de roche. Puis le moment où ils sont partit tous les trois, entre loups, près de cette falaise. Celle qui n’a que fait empirer les choses. Le solitaire inspectait son visage. Il n’y avait aucune cicatrice sur lui. Comme un bon souvenir. Celui où il avait une gueule presque normale. Puis le drame. Il vit alors le signal donné par son père avec un mouvement de tête et son frère de retourna brusquement vers Kovu, lui attrapant son visage en pleine gueule. Il se voyait en train de se débattre mais rien n’y fait, jusqu’au moment où il fit tomber son frère de la falaise. Sentir encore le sang couleur le long de son museau puis ensuite tomber sur le sol. Sentir la douleur que procurait cette morsure. Encore aujourd’hui, il la sentait quand ce souvenir refaisait surface. Et enfin, il se voyait fuir. Fuir très loin après avoir eu un coup de griffe sur la morsure qui n’avait fait qu’agrandir sa cicatrice. Voilà son histoire. Une histoire qui a refait surface en quelques secondes seulement. Voyant son image fuir, il a préféré tourner le dos et continua à courir pour retrouver Hannah le plus vite possible et partir d’ici. Il avait juste envie que cela se termine. Suivant l’odeur de son amoureuse à la trace, il la vit enfin. Elle était là, allongée sur le sol, comme si elle mourrait de froid. Courant vers elle, il s’arrêta et commença à la toucher de la patte pour savoir si elle dormait. Puis il rapprocha son museau vers son coup et donna des petites poussées délicates.

- « Hannah ! ... Réveille-toi ... S'il te plaît ... »

Il avait tellement de pression sur lui. Il voulait partir d’ici pour arrêter d’entendre ces voix dans sa tête, mais Hannah ne se réveillait pas alors qu’il ne pouvait pas la laisser ici … Ça devenait très compliqué pour lui. Mais Kovu garda espoir et son seul but en ce moment – même c’est de réveiller Hannah pour qu’ils partent d’ici tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas

Nos souvenirs sont enfouis dans notre âme. Feat Kovu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quelqu'un faussement oublié reste toujours dans notre cœur [ PV : SANI ! ]
» Les lieux sont aussi des liens. Et ils sont notre mémoire. ~ Gabrielle de Vendôme
» [Abandonné]Les souvenirs sont gravés dans la roche, les sentiments aussi. (avec Milly)
» Lara Croft L'extraordinaire est dans nos actes et non dans notre façon d'être
» [Magie] La magie dans notre monde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf Temporal :: Archives RP-