Wolf Temporal
Bonjour et bienvenue sur Wolf Temporal Invité ! Si vous avez la moindre question n'hésitez pas, le staff est toujours disponible et a votre écoute. Surtout amusez vous bien et surtout que le rp soit avec vous !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'été persiste sur les territoires Temporaliens, pour le plus grand plaisir des loups habitant ces terres. Uniquement chez les Améthystes, la chaleur n'est pas au rendez-vous, et les températures ne dépasseront pas les 20°C. Pour tous les autres territoires, soit les Saphirs, Rubis, Émeraudes et Diamants, les températures dépasseront largement le seuil des 30°C, alors ne restez pas exposés au soleil trop longtemps!

Partagez| .

Human Redemption

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Django


As ♠


As ♠
avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 814
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 20
Localisation : De l'autre côté du tableau... Chez les fous x3

MessageSujet: Human Redemption Dim 18 Aoû - 20:51

Prologue:


Elle s'était réfugiée dans une maison avec son frère et ses amis et, pour avoir un peu de tranquillité, elle était aller dans une pièce vide, au première étage. Dans cette pièce, il y avait un matelas posé sur le sol, un bureau et un lit en hauteur placé au dessus du bureau. La jeune rousse était assise devant ce bureau en bois, elle regardait l'ordinateur qui était posé dessus. Le petit garçon était allongé sur le matelas et appelait une certaine Ingrid, sa sœur à son chevet, la main sur son torse nue, essayait de le calmer, en vain. Ils décidèrent alors tous trois de descendre pour rejoindre les autres. Ils passèrent devant un grand salon d'où une fille blonde en sortit. Ils échangèrent quelques mots et la jeune brune autorisa son petit frère à rester avec celle qu'il demandait tant. La rousse resta également et ils disparurent dans le salon. La brune au magnifique yeux gris alla alors dans le salon d'à côté qui était, lui, vide. Elle regarda l'aquarium dépourvu de poisson encastré dans le mur puis fut alerté par un bruit. Ils étaient là, ils les avaient trouvé. Elle sortit avec hâte de la pièce et rejoignit le groupe de personne qui se dirigeait, paniqué, vers la sortie. Elle retrouva la jeune fille aux long cheveux blonds et bouclés, son petit frère, sa meilleure amie et deux autres garçons, l'un aux cheveux noirs, l'autre aux cheveux roses. Ils coururent vers une grande porte en métal à moitié rouille qui débouchait vers une pièce où trônait des tuyaux accrocher au plafond et à la lumière rougeâtre. Le petit groupe fut séparer par de petits robots qui les prenaient en chasse. La jeune brune s'était retrouver seule avec les deux garçons, qui semblait être des jumeaux. Ils continuèrent de courir tous les trois puis elle ouvrit une sorte de bouche d'égout en faisant signe aux garçons de passer. Ce fut celui aux cheveux rose de passer en premier. Il se précipita dans le trou. Un bruit sourd retentit lorsqu'il semblait être atterrit, ce qui provoqua l’inquiétude des jeunes gens. Le garçon au cheveux noir passa à son tour, malgré son regard inquiet. La brune allait passer lorsque, derrière le hublot d'une porte, sa meilleure amie et la jeune blonde apparurent, lui faisant signe de venir. Après un temps d'hésitation, elle se précipita vers la porte, l'ouvrit et refermait vite derrière elle. La jeune fille était très inquiète pour les deux garçon mais elle savait qu'ils allaient s'en sortir. Elle retrouva son frère et les deux filles et ils coururent vers la sortie. Ils débouchèrent sous une sorte de préau métallique et la rousse referma vivement la porte derrière elle avant de s'adosser et de se laisser glisser contre le mur comme ses camarades.

Ils reprirent lentement leur souffle lorsque une femme habillée en cavalière apparut devant eux, suivit d'un magnifique équidé bai*. Elle leur fit signe de la suivre et, lorsque le petit groupe vu ce qu'il se passait dehors, ils n'en crurent pas leur yeux. On voyait des tas de gens se ressembler, apportant avec eux des chevaux de toutes races et de toutes couleurs. La cavalière leur expliqua que le fait d'avoir des chevaux près d'eux les protégeait des robots. Elle les emmena alors à l'endroit où tous les gens étaient rassembler. Ils étaient entièrement entourer de chevaux attacher à tous ce qui pouvait servir à cette effet. Des tables et des chaises avaient été dressées orné de nappe blanche et remplit de nourriture. Après tout ces éprouvantes épreuve et après avoir trouver une solution pour échapper à ses infernal machines, ils avaient bien le droit à un peu de détente. La jeune blonde pris place en bout de table, contre le mur, à côté d'elle était assis la brunette et encore à côté sa meilleure amie. Son petit frère quand à lui était assis sur les genoux de la blonde. A vrai dire, la jolie brune au yeux gris était inquiète, très inquiète.

Alors que tous le monde chantait, riait et manger à l'oeil, elle, se tordait les main d'inquiétude. Des personnes faisait des aller retour dans les bâtiments pour chercher des survivants. Elle chercha les deux jumeaux dans la foule, se levant de temps en temps de sa chaises mais personne. Celui au cheveux rose devait pourtant être voyant, rare son les personnes ayant des cheveux de cette couleur. Mais ils n'étaient pas là et elle s'imaginait le pire. Sa meilleure amie tentait de la rassurer en lui disant de s'asseoir et de se détendre mais elle n'y arrivait pas, elle était trop inquiète. Elle continuait de chercher en tournant la tête de tous les côtés quand l'un des deux garçons fit son apparition à côté du mur où était collé la table où ils étaient assis. Elle recula la chaise d'un coup et les deux autre jeune fille furent la même chose lorsqu'elle le vue arriver à côté de quelqu'un qui le tenait, enrouler dans une fine couverture marron. La blonde aux magnifique yeux bleu posa le petit garçon sur le sol et sauta au cou du nouveau arriver, le prenant dans ses bras avec beaucoup de soulagement. La brune affichait un sourire mais il disparut vite lorsqu'elle se rendit compte que son frère n'était pas avec lui. Son cœur s'emballa. Elle se rappela du bruit étouffer qu'il avait fait en tombant et l'horreur vint serrer sa gorge. Elle se rapprocha de la table, se tordant nerveusement les mains. Elle cherchait partout, à gauche, à droite, derrière et même sous la table puis elle vit, par la grille d'un conduit d’aération, du mouvement. Elle savait qu'il se finissait sous la table, alors elle se jeta à terre pour voir ce qui allait en sortir. La déception fut forte lorsqu'elle vit un homme, torse nu, tenant une femme par la taille. Le couple sortie de sous la table presque en même temps que la brunette et s'embrassèrent fougueusement, plus préoccuper par ce qu'il avait dans la bouche que par leur propre santé.

La jeune fille se laissa tomber sur sa chaise, tout espoir envolé. Elle retint de toute ses force les larmes qui perlait ses yeux, soutenu par son amie qui lui tendit un morceau de pain, qu'elle refusa. Après d'interminables minutes, elle entendit quelqu'un crier qu'ils avaient retrouver un survivant. La jeune fille se leva brutalement de sa chaise et alla regarder dans la même direction d'où était arriver le garçon quelque temps avant. Elle vit l'homme qui tenait plus tôt l'un des jumeaux, tenant blottit dans ses bars, un garçon, portant une même fine couverture marron, en larme. L'homme le rassurait en lui disant que c'était fini. Le cœur de la brune rata un battement en voyant le garçon, les cheveux tinté en rose. Le garçon se retourna pour rejoindre les autres personne et elle s’élança en courant dans ses bras, le serrant fort dans ses bras. Ils fondirent tous deux en larme puis, après un instant d'émotion forte, retournèrent vers les autres. La jeune fille s'assit sur sa chaise tendisse que le garçon salua avec le sourire la rousse. Il passa un bras par dessus l'épaule de la blonde, gardant toujours l'autre sur les épaule de celle qui était venu l’accueillir. Il discuta un peu avec elle puis retira son bras de la brune qui sentit soudain son cœur s'alourdir. Elle baissa la tête et quelque larme coulèrent de nouveau sur ses joue. Sa meilleure amie l’entraîna à l'écart de la foule et elles marchèrent toute les deux en discutant de ce qu'il n'allait pas. Sans s'en rendre compte, elles dépassèrent la barrière de chevaux qui avait été installé.

Discutant toujours, elles entendirent de petit bip qui attirèrent leur attention. A leurs pied, une sorte de grosse araignée mécanique s'approchait d'elle, une petite lumière rouge qui clignotait en harmonie avec les bip. La rousse écarquilla de grand yeux lorsqu'elle s’arrêta devant elles puis hurla à son amie de courir. Elles s’élancèrent vers les chevaux mais le petit insecte mécanique produit trois bip très rapprocher et explosa, projetant les deux jeune fille à plusieurs mètres.



*Un cheval marron avec les crins et les pattes noires.
Spoiler:
 


Dernière édition par Moka le Mer 21 Aoû - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Django


As ♠


As ♠
avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 814
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 20
Localisation : De l'autre côté du tableau... Chez les fous x3

MessageSujet: Re: Human Redemption Mer 21 Aoû - 14:02

Alice avait la tête poser sur ses bras croisés, dormant sur sa table à point fermé. Ses long cheveux brun entourait son fin visage, tombant en cascade des deux côté de son bureau et sur son dos. Un bouquin ouvert tenait debout en équilibre devant elle, sûrement pour la camoufler un peu. Une main chaude se posa sur son dos, la tirant doucement de son sommeil. Elle ouvrit doucement ses beaux yeux gris et regarda le visage qui était pencher sur le côté pour mieux la voir. C'était un garçon aux cheveux bruns et parfaitement bouclés, la regardant de ses yeux d'un marron anormalement clair. Son visage au trait parfaitement lisse affichait un beau sourire. On voyait une lueur d'amusement dans ses yeux mais c'était assez courant chez lui, presque normal. Il s'appelait Jonyh mais tous le monde le surnommait « le mouton » à cause de ses cheveux bouclés. Voyant qu'elle se réveillait, il se redressa et se fit soudain pousser par une jeune fille rousse. Elle venait de faire irruption dans la salle de classe, les trouvant beaucoup trop lent. Elle se pencha vers Alice qui se redressait doucement et posa ses mains sur ses hanches, les sourcils froncé.
- Allez debout la belle au bois dormant! La sieste est fini!
Jonyh rigola et ajouta de sa jolie voix chantante.
- Tu as du rater le trois quart du cours! C'est un exploit que madame Armand ne t'ai rien dit! Elle deviens drôlement gentille la vieille bique hahaha!
Alice se frotta les yeux et afficha un sourire en rangeant ses affaires. C'est vrai qu'avec cette folle journée, elle était épuisée.
- Elle n'avait pas qu'a avoir son cours après de l'EPS et de la philo'. avoua t-elle avec une voix légèrement enrouée.
Les trois amis rigolèrent dans un belle ensemble et se dirigèrent vers la sortit. Une fois passer le grand portail du lycée, Jonyh leur dit au revoir et partie de son côté. Les deux jeunes filles le salua aussi et partirent à l'opposé. Elle papotèrent pendant tous le chemin, rigolant de bon cœur en parlent de tous et de rien. La rouquine, Léa, fit la bise à Alice et partit de son côté. La brunette, quant à elle continua tous droit. Elle entra dans un luxueux immeuble et monta les marche deux par deux.

 Arrivée au troisième étage, elle se dirigea vers la porte au fond du couloir, inséra la clé dans la serrure et l'ouvrit. Elle ôta ses bottes en cuir et partit dans sa chambre poser son sac avant d'y ressortir et de se diriger dans la cuisine, où sa mère préparait à manger. Elle lui donna un bisou et s'adossa au plan de travaille. Sa mère, une belle femme brune aux yeux noisette lui jeta un coup d’œil et fronça les sourcils.
- Je t'es déjà dis d'arrêter de t'asseoir sur le plan de travaille Alice. Enfin combien de fois dois-je encore te le répéter.
- Je ne suis pas assise, riposta l’adolescente, je m'appuie juste.
Sa mère la regarda et soupira en portant la casserole qu'y était sur le feu jusque devant elle.
- Allez écarte toi de ça, fit-elle lui faisant signe de la main de s'écarter, j'ai le dîner à préparer.
Alice leva les deux main en l'air, comme si la casserole s'était transformer en pistolet.
- Ok ! Ok.
Elle s'écarta et se dirigea vers la sortie. Elle s'engouffra dans le salon, se jeta sur le canapé et arracha la télécommande des mains du petit garçon qui regardait les dessin-animés. Un crie de protestation retentit lorsqu'elle changea de chaîne pour mettre Kaamelott, une série humoristique.
- Maaaaaaais! Je regardais la télé! fit le petit garçon
- C'était nul ! Franchement faudrait que t'arrête de regarder ces conneries!
- Maman ! Alice veut pas me laisser regarder les dessin-animés!
On entendit la voix de leur mère s'élever depuis la cuisine, et comme toute les maman, elle prit partit du plus petit.
- Alice, laisse ton frère regarder la télé!
- Je l'ai jamais empêcher de regarder la Télé! fit la jeune fille en insistant sur le mot « télé ».
Sa mère fit irruption dans la pièce, une culière en bois à la main.
- Remet les dessin-animés.
- Mais c'est nul! C'est cent fois mieux ça! elle désigna la série qui passait à la télévision et regarda son infernal petit frère qui lui tirait la langue.
- Alexis!
Le crie de sa mère recroquevilla le petit garçon sur lui même, se qui plut à sa sœur qui afficha un discret sourire. Une fois assuré que sa mère était partie, elle tira la langue au petit garçon et se rassit fasse à la télé. Alexis fit de même en boudant. Après un bon dîner, la jeune fille se glissa dans sa chambre, échappant de justesse au débarassage de table. Elle se jeta sur son lit, pris son ordinateur devant elle et l'alluma. La première chose qu'elle fit dessus, c'était d'ouvrir Skype et Youtube. Elle ouvrit une playlist contenant plusieurs chansons, tout dans une version Nightcore et discuta avec plusieurs de ses amis sur Skype. Son portable vibra et, absorbé par une vidéo, elle le chercha à tâtons puis lu le message qu'elle venait de recevoir. Il venait de Jonyh. Le garçon lui proposait une après-midi piscine avec Léa. Alice regarda la date sur son téléphone. Vendredi. La piscine était plus cher le Samedi, et comme elle n'était pas très grande, il n'y avait pas beaucoup de monde. Elle lui envoya sa réponse, positive bien sur et replongea dans sa vidéo. Vers environ une heure du matin, elle éteignit son ordinateur, le posa sur son bureau, se frotta les yeux et s’étala sur son lit. Elle passa son drap sur elle et ferma les yeux, prenant son coussin entre ses bras.

 La porte de la chambre s'ouvrit lentement puis une petite tête brune apparut, les yeux brillant de malice. A pas de loup, le petit garçon se faufila dans les chambre et avança vers le grand lit ou dormait paisiblement sa cible. Une fois assez proche, il se glissa sur le lit, se mit debout et se plaça au dessus de la jeune fille endormit. Le garçon se laissa tomber brutalement en criant sur sa cible.
- Alice debout! Debout Alice! Allez debout!
Alice sursauta et ouvrit les yeux, elle se redressa rapidement mais Alexis, son petit frère avait déjà détallé hors de la chambre. Elle rejeta le drap et sortit en courant à la poursuite du petit diable.
- Alexis revient tous de suite ici! Espèce de monstre tu vas le payer cher!
Une cours poursuite s'engagea alors dans tout la maison. Des cris et le bruit des objet qu'ils poussaient violemment sur leur passage envahissait la maison entière. Leur mère était assise sur le canapé, regardant paisiblement la télé lorsque les cris retentir. Elle poussa un soupir désespéré et laissa ses deux enfants faire sans intervenir. Les frère et sœur tournèrent plusieurs fois autour du canapé puis autour de la table où un qui-va-aller-où s'affronta. Un petit pas à droit, puis un autre à gauche puis encore un à droit alors que l'adversaire faisait exactement la même chose. Puis Alice grimpa sur la table pour arriver de l'autre côté mais Alexis, lui, se faufila sous la table et le jeux continua jusqu'à se que la jeune fille se décide à continuer d'un côté pour arrêter ce jeu infernal qui pouvait durer des heures. Au bout d'un long moment, d'un très long moment même, la jeune brune réussi à rattraper son frère et le chopa par le col de son pyjama. Alexis criait et se débattait de toute ses forces.
- Espèce de p'tit... Ca va pas à la tête!?  Tu me saoul tu le sais ça!? gronda Alice
- Oui je sais, c'est pour ça que je le fait. répondit malicieusement le petit Alexis
- Je vais te tuer!!
Alice porta ses deux mains autour du coup d'Alexis et le secoue d'avant en arrière, sans pour autant serrer trop fort pour ne pas l'étrangler. La voix de leur mère s'éleva soudain du salon, grondante et menaçante.
- Les enfants ça suffit ! Taisez-vous !
Les deux enfants marquèrent une pose puis Alice lâcha le coup de son frère en le poussant en arrière. Alexis bascula sur les fesses et rigola. La jeune fille quant à elle se releva et partie dans sa chambre, claquant la porte. Elle soupira puis fit son lit, s'habilla, se coiffa, sans oublier de mettre son maillot de bain. Elle prépara son sac de piscine. Elle sortit de sa chambre, dit à sa mère qu'elle allait à la piscine avec des amis et sortit de la maison, prenant, au passage, son trousseau de clés, bourré de porte-clé en tous genre. Elle descendit les trois étages à pied, il y avait un ascenseur, même deux, dans l'immeuble mais elle préférait descendre à pied. Elle ouvrit la grande porte en vitre de l'immeuble et sortit.
Revenir en haut Aller en bas

Human Redemption

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» 'cause i'm only human after all, don't put your blame on me. (sully)
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» [Résultat] NXT - 28/06/11
» Tiky Mikk [Serdy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf Temporal :: Archives Flood-