Wolf Temporal
Bonjour et bienvenue sur Wolf Temporal Invité ! Si vous avez la moindre question n'hésitez pas, le staff est toujours disponible et a votre écoute. Surtout amusez vous bien et surtout que le rp soit avec vous !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'été persiste sur les territoires Temporaliens, pour le plus grand plaisir des loups habitant ces terres. Uniquement chez les Améthystes, la chaleur n'est pas au rendez-vous, et les températures ne dépasseront pas les 20°C. Pour tous les autres territoires, soit les Saphirs, Rubis, Émeraudes et Diamants, les températures dépasseront largement le seuil des 30°C, alors ne restez pas exposés au soleil trop longtemps!

Partagez| .

Seras-tu ma future amie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Pinky

҉ βιuϵ ωαιε ҉
Little Pink Lollipop

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 2102
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 17
Localisation : Là où tu n'es pas. :3

MessageSujet: Seras-tu ma future amie ? Lun 29 Juil - 15:54

Le vent ne cessait de souffler depuis déjà un long quart d’heure. Mes poils s’agitèrent et je crus que mon pelage allait s’envoler. De loin j’apercevais, l’arbre ensanglanté dont les branches se secouaient dans tous les sens et dont les feuilles se détachèrent petit à petit de celles-ci. Ce vent infernale engendrait beaucoup de déracinements et nombreux étaient les dégâts. Dans ma foulée pour rejoindre l’arbre ensanglanté je faisais de petits bonds pour éviter les flaques de boue. Quelques minutes passèrent. J’arrivais enfin au pied de l’arbre. Les nuages ne laissaient guère place au moindre rayon de soleil. L’arbre ensanglanté ? Il était mon seul repère. Ma seule cachette, mon seul espoir ; en attendant que le soleil revienne et que les vents se soient calmés pour de bon. M’allongeant près des racines de ce gigantesque arbre, mon pelage d’un noir ébène se frottait contre l’écorce de celui-ci lorsque je voulus m’y allonger. Je lâchai un léger soupire avant de me demander ce qu’était devenue Wilfa, une gardienne de ma meute. Au loin, mon regard balayait un troupeau de daims tachetés. Le temps était bien trop mauvais pour se lancer dans une partie de chasse. Mais la faim pourrait bien l’emporter à un moment ou un autre. Mon estomac commençait doucement mais surement à gargouiller. Je ne faisais que fixer le petit troupeau composé de quelques femelles accompagnées de leurs petits et de deux ou trois mâles veillant sur le troupeau. Je flairais leur odeur, sans savoir que le troupeau était assez loin de moi. A cette distance, je pouvais quand même les sentir. L’odeur était de plus en plus alléchante et j’en salivais d’avance. Ne pouvant rester là à les regarder plus longtemps et surtout à m’ennuyer ; je me levai soudainement pour rejoindre un buisson là où j’espionnerai. Et puisque le vent s’était un peu calmé j’en avais aussi profité. Mais mon devoir passait avant tout. En tant qu’apprentie gardienne j’aurai voulue suivre Wilfa dans son devoir pour prendre exemple sur elle. Elle qui ne m’apprécie pas assez pour devenir mon amie, je voulais tout de même la regarder chasser un intrus pour reproduire cette action par moi-même. Une fois cachée dans le buisson obscurcit par les nuages, je regardais par un petit trou le troupeau. J’attendais qu’un loup ennemi agisse comme ça j’essayerai de le prendre par pure surprise.
Revenir en haut Aller en bas
http://legends-of-wolves.forumactif.org/
Pinky

҉ βιuϵ ωαιε ҉
Little Pink Lollipop

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 2102
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 17
Localisation : Là où tu n'es pas. :3

MessageSujet: Re: Seras-tu ma future amie ? Jeu 15 Aoû - 16:04

Up ? :3
Revenir en haut Aller en bas
http://legends-of-wolves.forumactif.org/
Darwin

Princess Meow. †
Bisoutubbies. ♪

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 4012
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20
Localisation : Au pays du Choco', et des cauchemars. ♥

MessageSujet: Re: Seras-tu ma future amie ? Lun 19 Aoû - 19:56

.Wilfa et Amber.

Une fois de plus, je me réveillais au cœur du camp, bien au chaud dans ma tanière. Elle n’était pas très grande mais cela me suffisait pour dormir confortablement. L’entement, j’ouvris mes yeux et petit à petit je réalisais que la nuit avait très vite passée, sans même que je m’en rende compte. Sauf qu’aujourd’hui, le soleil n’était pas au rendez – vous. Juste quelques gros nuages gris et ça ne cessait de souffler. La bise était en train de surmonter les territoires des rubis. Quel temps … Je n’avais aucune envie de me lever et partir à la chasse. Mais mon ventre en décida le contraire et me força à mettre les pieds dehors pour une bonne séance de chasse malgré le vent. Ce n’était pas ça qui allait m’arrêter. Une fois sortis de mon trou, j’étirais tous les muscles possible de mon corps et émit un dernier bâillement. Dès mon réveil, je ne supportais pas voir les rubis autour de moi. Malgré qu’ils font tous partit de la même meute que moi, c’étaient tous des loups. Comme tous ceux que j’ai croisés depuis mon enfance. J’ai donc mes droits de les respecter ou pas. Et comme la plupart des loups le savent, même ceux de mon espèce me passe sous le nez. Parfois, je ne les supporte tellement pas que je préfère m’isoler et dormir à la belle étoile, comme une vagabonde. Déjà de mauvaise humeur, je fis demi – tour sur moi – même et me voilà partit pour la journée à vagabonder un peu partout. De plus, j’avais faim et soif. Il était grand temps pour moi d’aller trouver de quoi boire et de quoi manger, aussi. Je quittais tranquillement le camp au petit trot, quand, plus loin, je sentis que je m’enfonçais petit à petit dans le sol. J’ai donc décidé de m’arrêter net et à ma grande surprise, je vis de la boue et des flaques d’eau un peu partout. Tiens ? Il a plu cette nuit ? Je n’ai pourtant rien entendu et je n’ai même pas sentir la petit odeur légèrement de la pluie. J’ai alors voulu reprendre le chemin mais à ma connaissance, il n’y avait aucun point d’eau par – là. Si on voulait en trouver de la bonne et de la fraîche, il fallait continuer de marcher. Mais bon, je n’ai pas que ça à faire. Directement après mon inspection des lieus, je me dirigeai vers la flaque d’eau la plus proche et je commençai à laper le liquide transparent, qui apaisait ma soif petit à petit que j’avalais cette eau potable. Je suis restée ainsi pendant quelques secondes, le temps que je ressente plus l’envie de boire. Ca faisait du bien. Vraiment. Puis, je redressai ma tête et je suis décidée à aller chasser ce que je trouve sur mon chemin. Mon ventre réclamait sans cesse depuis mon réveil. Il faut croire que je suis une gourmande, même si je ne pense pas qu’à manger à chaque fois. Je repris mon chemin en silence, trottinant malgré le vent qui soufflait de plus belle.

Quelques temps après, sur mon chemin, par pur hasard, je me suis retrouvée face à un très joli troupeau de daim. Je m’arrêtais encore une fois et je pris le temps d’observer chacun des membres du troupeau. Il y en avait de tout âge. Jeune comme senior. La chasse part du bon pied à mon avis. Doucement, je m’approchais tel un chat qui s’apprêtait à sauter sur une petite souris grise. Dès que l’un d’eux relevait la tête pour guetter autour, je m’aplatissais sur le sol, les fixant avec mon regard perçant. J’attendais avec impatience de me jeter dessus et pouvoir faire une course poursuite. Ce que je voulais, c’était une grande proie. Ma cible n’était qu’autre qu’une vielle femelle presque à la fin de sa vie. De plus, elle avait l’air tellement délicieuse que je me léchai plusieurs fois les babines. Puis dans ma tête, ce fut comme un coup de feu qui a retentit. D’un seul coup, je me redressai et me voilà partit dans une course folle, contre le vent. Je l’affrontais sans peine, même s’il soufflait de plus belle sur mon visage. Le lâchant pas ma cible du regard, je me dirigeai vers elle sans pitié, prête à mettre fin à ses jours. Manque de chance, un des mâles m’avait vu courir et a donc prévenu sa petite troupe. Ce n’est pas pour autant que j’allais laisser tomber. J’avais le don de me fatigué après une bonne dizaine de minutes. Si en dix minutes seulement je n’arrivais pas à l’avoir, je me sentirais presque faible et inutile, au point d’aller chercher une carcasse abandonné près d’un point d’eau un peu plus loin. Je n’avais aucune honte à rater mes proies. J’avoue que je ne suis pas une grande chasseuse mais je fais de mon mieux. Je fonçais droit sur elle avant qu’elle ne détale à son tour, paniquée. La course ne s’achèvera pas ainsi. Au contraire. J’allais être plus maline que cette proie. Plus elle courait, plus elle s’éloignait du troupeau. C’est donc le moment de mettre en place la tactique dont je n’avais jamais essayé. Alors qu’elle s’éloignait de plus en plus, je m’arrêtais net et je me plaquai contre terre. C’était comme une dernière chance pour moi. Et je n’allais pas la raté. Je la voyais ralentir petit à petit, voyant que je ne lui courais plus après. Et par instinct, elle se dirigea vers le troupeau, pensant, sûrement, qu’elle m’avait échappé. Tromperie. Alors qu’elle revenait tranquillement au trot, je n’hésitai pas à me détacher une deuxième fois du sol, fonçant sur elle à nouveau. J’adorais ces parties de chasse ! Vraiment. Ça me détendait et je ne pensais plus à rien. Juste à vouloir sentir la viande entre mes crocs. D’un coup sec, je me jetai à sa gorge, sans pitié, et je ne lâchais pas prise, serrant de plus en plus fort. De plus, je tentais de faire tomber cette bête plus grande que moi pour mettre facilement fin à ses souffrances. Aussitôt dit, aussitôt fait. Je ne sais pas vraiment ce qu’il s’est passé. Elle a dû trébucher et a donc finit par s’écraser au sol. Sans hésitation, j’ai fait en sorte qu’elle ne souffre plus. Quelques secondes après, elle ne bougeait plus mais j’entendais le troupeau s’éloigner petit à petit. Les martèlements des sabots résonnaient. Ma faim avait presque prit possession de mon corps, que je me jetai directement sur la proie pour commencer mon festin. Si d’autres loups tenteraient de s’approcher de moi, je n’hésiterais pas à chercher la bagarre pour montrer que ce déjeuner était à moi et à personne d’autre. Malheureusement je sentais qu’on m’observait. Je me sentais espionnée. Qui que ce soit, l’inconnu ne viendra pas se servir facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Pinky

҉ βιuϵ ωαιε ҉
Little Pink Lollipop

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 2102
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 17
Localisation : Là où tu n'es pas. :3

MessageSujet: Re: Seras-tu ma future amie ? Mar 3 Sep - 8:40

C’était l’après-midi. Amber était assez longuement restée allongée devant l’arbre ensanglanté pour y rester plus longtemps. Dans la fine brume blanche, le troupeau qu’elle avait repéré ne semblait se douter de rien. Il s’était posté un peu plus loin de l’apprentie gardienne et ne cessait de brouter les jeunes pousses fraîches. Esquissant un léger sourire, Amber épiait les quelques brebis non loin d’elle. Mais elle ne pouvait se douter que quelqu’un viendrait, ce qui fut le cas au final. Car quelques minutes plus tard, une louve brune fit son apparition. Accourant vers sa proie elle lui sauta à la gorge, l’abattant sur le coup avant de déguster avec plaisir. Amber regardait la jeune louve manger, elle en salivait d’avance. Mais en regardant d’un peu plus près, la Rubis remarqua très vite qu’il s’agissait d’une vieille connaissance prénommée Wilfa. En effet, Wilfa et Amber n’étaient pas très amies, la première fois qu’elles se sont vues. Amber poussa soudainement un petit gémissement. Tête haute, allongée au pied de l’arbre d’un rouge éclatant, elle regardait Wilfa dans un silence inouï. Mais Wilfa avait bien l’air de se sentir observée, et l’apprentie le savait. En se levant doucement, essayant de se rapprocher de Wilfa, elle atteignait presque sa hauteur. Elle n’avait rien à lui dire au final. A part qu’elle ne voulait pas lui voler son gibier. Elle voulue lui parler. En tant qu’apprentie gardienne, Amber voulait que Wilfa lui apprenne son métier, sa fonction. Alors, elle se lança et la salua.

-« Bonjour Wilfa. Cela fait assez longtemps que notre première rencontre eu lieu. Je souhaiterais recevoir quelques conseils sur mon future fonction. Je suis apprentie gardienne et je te souhaite en tant que mentor. »

Sur ces paroles, elle s’allongeait non trop près d’elle en restant sur ses gardes, prête à s’enfuir à la moindre approche négative.
Revenir en haut Aller en bas
http://legends-of-wolves.forumactif.org/
Darwin

Princess Meow. †
Bisoutubbies. ♪

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 4012
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20
Localisation : Au pays du Choco', et des cauchemars. ♥

MessageSujet: Re: Seras-tu ma future amie ? Mer 4 Sep - 20:31

.Wilfa & Amber.

Le ciel était complètement dégagé, ne laissant aucune trace de nuages en vue. Le soleil brillait de tous ses éclats et la chaleur qu’il dégageait tapait contre le poil roux, voir presque brun, de la louve. Elle qui avait déjà ouvert le flanc droit à coup de croc pour pouvoir prendre les meilleures parties et calmer sa faim qui ne cessait de gronder dans le fond de son estomac. La nature semblait faire son activité de tous les jours et le troupeau, qui occupait la plaine, avait soudainement disparu dans les broussailles après avoir vu un de leur congénère se faire attaquer par le prédateur qui peuplait le plus les terres de Wolf Temporal. La rubis sentait un agréable plaisir de pouvoir pincer la viande, la tirer et sentir le goût de la proie fraîche sur son palais. Pouvoir sentir les os se cogner contre les crocs et les nettoyer à coup de langue. Cela faisait un bon moment qu’elle n’avait pas pris le plaisir de courir comme une dingue derrière une proie plus grosse qu’elle. Malgré aussi le fait que, normalement, ils doivent être plusieurs loups à la fois, Wilfa avait quand même réussis ce qu’elle voulait. La faim lui donnait l’envie de faire n’importe quoi et ce, jusqu’au bout. Il faut simplement trouver les bons gestes au bon moment et avoir conscience des risques qu’on peut prendre. Comme ? Se faire piétiner à coup de sabot, par exemple. Dans chaque troupeau de biche ou de quoi que ce soit, il y a toujours un être dominant qui a le devoir de protéger n’importe qui. En voyant une louve courir après un membre de son troupeau, il aurait pu charger à tout moment et Wilfa n’en n’aurait pas été fière. Du tout, même. Cette louve possède une fierté. Une grande, si on peut dire ça comme ça. C’est donc pourquoi elle n’abandonne jamais rien et veut toujours se montrer plus fort que n’importe qui. Si un jour une rencontre entre deux loups possédant une grande fierté se créer, le combat est annoncé d’avance. Autant dire que Wilfa n’est jamais sûre de gagner dans ces moments – là. Ce qu’elle redoute le plus, c’est d’être humiliée devant les autres. Et c’est bien cette raison qui la pousse à aller encore plus loin. D’être encore plus forte. Encore plus sadique et égoïste qu’elle l’est de nos jours. L’avenir promet au fond de cette jeune louve. Et qu’est – ce qu’elle en à faire des critiques des autres. Tout le monde peut dire du mal sur elle. Mais cela ne la changera pas. Et ça changera encore moins de chose aux critiqueurs. Quoique. Juste pour créer des ennuis, oui, ça peut les servir. Autant prévenir maintenant que cela reste discret et que Wilfa ne l’apprenne pas. On peut la décrire comme une sorcière, presque. Celle qui viendra toujours chercher les embrouilles un peu partout. Celle qui ramènera toujours son grand de sel même là où il ne faut pas. On pourrait se demander si des loups l’apprécient. Quelle question !
Toujours en train de manger, elle sentait de plus en plus la sensation de se faire observer. Mais observer avec plus d’intention. La gueule dans la proie, elle leva les yeux et regarda dans son champ de vision. Il n’y avait personne. Autant continuer comme si de rien n’était et attendre que l’espion sorte de sa cachette. Rubis ou pas, personne ne touchera à la proie de Wilfa. Elle qui s’était donné de la peine pour la prendre. Tous ses muscles étaient contracté l’hors de l’attaque. Encore maintenant, elle tentait de reprendre une respiration régulière. Essoufflée d’avoir couru derrière un être aussi agile qu’un lapin. Les yeux rivés à nouveau sur la proie, elle ignorait qu’au même moment quelqu’un s’approchait. Et pas n’importe qui. Amber. Une rubis, elle aussi. Assez jeune. Elle avait encore beaucoup à apprendre mais petit à petit, elle arriva au but qu’elle visera. Petit à petit, l’apprenti avança vers Wilfa. Elle en avait du courage ! S’approcher d’elle pendant qu’elle mange, c’est à ses risques et périls. Plus elle avançait, plus Wilfa la repérait avec l’ouï mais faisait comme si de rien n’était. Comme si elle n’entendait rien. Jusqu’au moment où Amber fut à la même hauteur que sa congénère. D’un seul coup, la louve occupée à manger releva sa tête et jeta son regard perçant sur le pelage noir de l’apprenti. Les babines couvertes de sang, elle passa un coup de langue et continua à regarder Amber. Plus elle voyait sa présence vers elle, plus l’envie de grogner lui montait à la gorge. Comme pour dire, clairement, que cette proie est à moi et personne d’autre. Le silence était pesant. Juste de la communication avec les regards. Jusqu’au moment où Amber prit la parole, sans même forcer sur le ton. À vrai dire, elle avait plutôt intérêt à ranger sa langue avec Wilfa. Amber pouvait manquer de respect à n’importe qui, mais espérons qu’elle court assez vite au cas où la chieuse des rubis lui court derrière. L’apprenti brisa la glace entre ces deux femelles qui, apparemment, ne semblait pas être sur la même longueur d’ondes.


- « Bonjour Wilfa. Cela fait assez longtemps que notre première rencontre eu lieu. Je souhaiterais recevoir quelques conseils sur mon future fonction. Je suis apprentie gardienne et je te souhaite en tant que mentor. »

Au début de sa phrase, elle ne s’attendait à rien. Un simple bonjour avec son nom prononcé … Rien de plus banale, à vrai dire. Jusqu’au moment où Amber lui propose d’être son mentor. À cet instant même, Wilfa avait la bouche pleine et mâchait tranquillement son morceau de viande. Puis au mot ‘’mentor’’ sa viande partit presque de travers dans sa gorge. Wilfa garda son silence avant de tousser deux, trois fois. Oui, oui, elle venait de s’étouffer. Enfin, elle regarda de nouveau la petite, qui était couchée non loin d’elle, prenant une position un peu crispée. Comme si elle était prête à détaler au cas où le pire arriverait. Bouche bée, Wilfa s’attendit à une blague rien que pour l’amuser mais le regard tellement sérieux et décisif d’Amber lui a totalement fait changer d’avis. La chieuse passait directement des oreilles dressées en avant et l’air surprit, en ayant l’air durcit et les oreilles pivotées en arrière. Quel changement d’humeur … D’après vous, qui voit Wilfa être un mentor ? Cela risque d’être compliqué. Elle n’aime pas la même présence de quelqu’un en répétitif, elle n’aime pas apprendre les choses aux autres, elle n’a pas de patience … Cela risque d’être extrêmement dur. Elle se passa une dernière lèche sur ses babines avant de répondre à la petite.

- « Amber ... Comme on se retrouve. Quelle surprise. » Elle prit une courte pause avant de reprendre. « Ta question est surprenante. Mais crois-tu vraiment que j'ai la gueule à devenir un mentor ? Tu ne semble pas me connaître encore assez. »

Elle releva légèrement son museau au ciel, et abandonna l’envie de manger jusqu’à exploser son ventre. Son regard était fixé sur celui d’Amber. Ce qu’elle venait de dire, était une première pour Wilfa. Comme si elle admirait cette louve, alors qu’elle ne fait que chercher les emmerdes à longueur de journée. Et qu’est – ce qu’elle voulait vraiment apprendre, par – dessus tout ? Nous verrons bien prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Seras-tu ma future amie ?

Revenir en haut Aller en bas

Seras-tu ma future amie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» recherche amie
» Amie, ennemie...[Victoire+Marianne] - [terminé]
» kimitori, la future mangaka
» Scratch Built - Future Wars
» Haiti must decide Haiti's future

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf Temporal :: Archives RP-