Wolf Temporal
Bonjour et bienvenue sur Wolf Temporal Invité ! Si vous avez la moindre question n'hésitez pas, le staff est toujours disponible et a votre écoute. Surtout amusez vous bien et surtout que le rp soit avec vous !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'été persiste sur les territoires Temporaliens, pour le plus grand plaisir des loups habitant ces terres. Uniquement chez les Améthystes, la chaleur n'est pas au rendez-vous, et les températures ne dépasseront pas les 20°C. Pour tous les autres territoires, soit les Saphirs, Rubis, Émeraudes et Diamants, les températures dépasseront largement le seuil des 30°C, alors ne restez pas exposés au soleil trop longtemps!

Partagez| .

C'est l'heure, mon grand! Tu es adulte, maintenant!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Daeron

♫ Administratrice.

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 244
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 23
Localisation : Je suis l'ombre qui te suit, le vent qui t'entoure, je suis ton prédateur le plus puissant

MessageSujet: C'est l'heure, mon grand! Tu es adulte, maintenant! Sam 20 Juil - 13:52

Beaucoup d'être prétendent que la vie est un long fleuve tranquille. Qu'il suffit de naître, se nourrir, grandir, apprendre et enfin, lorsque l'âge adulte nous atteint, voilà que nous sommes libres. mais la réalité est tout autre, et elle est parfois difficile à comprendre, et encore plus à accepter. Il faut naître, oui. Il faut se nourrir, oui. Il faut grandir, puis apprendre. Mais, parfois, l'âge adulte ne nous atteint pas. Il nous frappe de plein fouet, par un évènement quelconque. Il est alors difficile de comprendre ce qui se passe, de savoir comment l'on doit réagir. Et lorsqu'une seule existence comptait à vos yeux, et que cette existence a changé brutalement, ne vous guidant plus comme elle l'avait toujours fait auparavant, vous voilà perdu. Complètement seul, pourtant si près d'elle, mais dans l'incapacité totale de comprendre et d'apprendre. Il vous faut subitement faire votre chemin seul, tout en étant incapable de vous éloigner d'elle. Plus vous la suivez et plus elle est agressive, mais vous ne savez pas vous débrouiller seul et êtes incapable de concevoir votre vie sans elle. Pourtant, vous avez huit mois, vous êtes en âge de savoir être autonome. Mais rien à faire, votre timidité, votre manque de confiance, vous empêche de vivre. Et enfin, voilà que tout s'explique. L'agressivité de votre mère -du moins celle qui l'a été pour vous après que d'autres vous aient abandonné- cachait autre chose. Elle attendait seulement un heureux évènement et maintenant, ils sont là, près de vous, lovés contre son ventre. Au début, vous ignorez ce que c'est. Mais la douceur de votre mère est revenue, elle vous explique et vous présente vos quatre petits frères et sœurs. Et vous? Dans votre tête, c'est le déclic. Un déluge d'informations vous envahie, et vous ne voyez plus qu'eux. Vous vous promettez instinctivement que vous serez toujours là pour eux, et que contre tous les maux vous serez prêt à les protéger. Et à partir de ce jour, voilà que votre timidité devient votre pire ennemi, et vous la combattez avec toute la rage que votre cœur contient. Jour après jour, mois après mois, vous grandissez, dans votre tête comme physiquement. Vous vous entraînez, vous vous donnez corps et âme pour être un jour capable de devenir un Gardien digne de ce nom. Vous voulez à tout prix être celui dont votre mère adoptive pourra être fière.

Je clignais des yeux une, deux, trois fois. Il me fallait quelques secondes pour m'habituer à l'éclat du soleil sur les roches qui m'entouraient. Me voilà, dans les Grandes Montagnes de nos Ancêtres. En les contemplant de mon promontoire, je me rendais compte que je n'avais pas ma place ici, parce que je ne connaissais pas mes ancêtres. Je n'avais donc personne à qui me confier en ce lieu. Mais j'avais eu envie ce matin, de visiter les terres de ma meute que je n'avais pas quitté depuis de nombreux mois maintenant. J'avais entendu parler des nouveaux territoires découverts, mais je n'avais pas encore eu le courage de les voir de mes propres yeux. Aujourd'hui, les petits de ma mère adoptive avaient bien grandis, et j'avais donc pu la laisser seule sans avoir peur qu'elle se fasse attaquer. Elle n'était plus immobilisée par les bébés, elle saurait se défendre sans moi. J'étais donc parti à l'aube pour prendre connaissance de ces nouvelles terres qui s'offraient à moi, et pouvoir me délecter de tous ces nouveaux paysages. La Montagne des Ancêtres était ma première escale, et je me réjouissais déjà d'avoir quitté la tanière familiale ce matin. L'endroit était tout simplement magnifique, comme si je me trouvais dans un rêve. Je n'avais, à cet instant, pas la moindre envie de me réveiller. Des cailloux dévalèrent une pente non loin, et je tournais la tête dans la direction du bruit pour savoir qui arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Deam


avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 298
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 17
Localisation : Quelque part où tu n'es pas :a:

MessageSujet: Re: C'est l'heure, mon grand! Tu es adulte, maintenant! Dim 21 Juil - 17:13


La Montagne des Ancêtres était un endroit parfait... les roches scintillaient sous l'éclat du soleil, je resta les yeux fermés, quelques instants, le temps que mes pupilles se préparent. Ces temps-ci, je laissais Mélodie seule... j’espère qu'elle ne m'en voulait pas trop ! Ma fourrure ébène flottait sous la brise légère. Les murmures du vent qui soufflait et cognait contre les rochers se faisaient entendre comme une douce mélodie... Je parcourus le paysage du regard, la neige de la montagne scintillait sous les reflets du soleil. Mes pattes s'enfoncèrent dans la neige froide. Je frissonna légèrement, mes poils se redressèrent. Je ferma les yeux, le temps que mon corps s’habitue à la température glacée de la Montagne. Je rouvris les yeux. Je sentis l'air pur de la montagne... Une autre odeur se mélangeait à elle... Un loup... de la meute Diamant -heureusement ! J'aurais trop eu la flemme de chasser cet intrus aujourd’hui...-, C'était un mâle, un jeune, il devait sûrement sortir de la période Louveteau... Je décida d'aller à la rencontre de ce loup. Il était là, en bas de la pente, je m’avançai pour l’observer un peu plus, des cailloux dévalèrent la pente. Mince ! Me voici découvert. Je décida de ne pas passer pour un espion - c’est bien normal, je n'en suis pas un !- et donc de descendre la pente. En la descendant, j'observais le mâle qui s'était retourné, il était gris sur le dessus avec quelques endroits crème. De loin, je vis ses yeux, d'un bleu pâle. Voilà une caractéristique avec laquelle on pouvait le reconnaître... Et ce loup me parût familier... je l'avais déjà vu oui... C'était un apprenti Gardien, très Robuste mais fort peu confiant en ses grandes capacités. Je décida de me présenter à lui, en ami.

« Bonjour à toi, cher apprenti Diamant. Je m’appelle Tiam, je ne sais pas si tu me connais, ni si tu as déjà entendu parler de moi -ce qui m’étonnerai fortement-, je suis protecteur Diamant, c'est-à-dire, la même meute que toi -mais ça, tu dois sûrement le savoir-. Puis-je t'être utile en quoi que ce soit ?»
Revenir en haut Aller en bas
Daeron

♫ Administratrice.

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 244
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 23
Localisation : Je suis l'ombre qui te suit, le vent qui t'entoure, je suis ton prédateur le plus puissant

MessageSujet: Re: C'est l'heure, mon grand! Tu es adulte, maintenant! Lun 22 Juil - 15:31

Le temps était clair, le ciel était parsemé de larges cumulus, ce qui garantissait un temps agréable pour les prochains jours. L'air pourtant était chaud, presque lourd. Mais dans les montagnes, la chaleur n'était pas la même que dans les plaines et je n'en souffrais donc pas autant que sur les autres parties du territoire Diamant. Un mâle déscendit lentement la pente et se dirigea vers moi. Son regard était particulier, d'un bleu que je n'avais jamais vu et que je n'aurais pas imaginé possible dans le regard d'un loup. Il me détailla durant tout le chemin qui le menait à moi et je restais face à lui, tentant de deviner à l'avance si ses intentions étaient bonnes ou mauvaises. Le premier point positif était son apartenance à ma meute. Il sentait les doux effluves de ma meute, et la peur ne s'empara donc pas de moi, il n'y avait aucune raison à cela.

Bonjour à toi, cher apprenti Diamant. Je m’appelle Tiam, je ne sais pas si tu me connais, ni si tu as déjà entendu parler de moi -ce qui m’étonnerai fortement-, je suis protecteur Diamant, c'est-à-dire, la même meute que toi -mais ça, tu dois sûrement le savoir-. Puis-je t'être utile en quoi que ce soit ?

Me prenait-il pour un niais? Je n'allais pas le lui demander, mais ses paroles étaient, en toute honnêteté, trop longues et inutiles. Il aurait pu simplement me donner son nom. Evidemment que je savais qu'il faisait partie des miens! Il sentait la même odeur que tous les Diamants. En revanche, j'ignorais comment il pouvait savoir que j'étais un Apprenti Gardien. Les membres de la meute n'avaient pas d'odeur particulière en fonction du rang qu'ils occupaient au sein du clan. Sans faire le moindre mouvement, sans le quitter du regard, je le détaillais à mon tour, en silence. Son pelage noir rappelait le Néant qui m'avait toujours térrorisé. Mais aujourd'hui, la couleur de l'ébène ne me faisait plus aucun effet, et j'étais capable de me diriger dans la nuit sans craindre le danger. Ma voix, calme et posée, presque un murmure, retentit à peine dans les montagnes, comme si je n'avais pas parlé.

- Bonjour. Mon nom est Ratchet. Non, je ne vous connais pas. Enchanté.

Je ne pouvais m'empêcher, malgré moi, de le trouver étrange, dans toute sa façon d'être. Qui était-il, pour se préoccuper d'un parfait inconnu? Enfin... Peut-être ne l'étais-je pas à ses yeux, puisqu'il semblait savoir qui j'étais. Comment? Je l'ignorais.

- Puis-je vous demander comment vous connaissez mon grade?

J'étais conscient de ne pas avoir répondu à sa question. Mais je ne lui avais pas demandé d'aide, aussi la trouvais-je superflue.
Revenir en haut Aller en bas
Deam


avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 298
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 17
Localisation : Quelque part où tu n'es pas :a:

MessageSujet: Re: C'est l'heure, mon grand! Tu es adulte, maintenant! Mer 24 Juil - 20:54


« Bonjour. Mon nom est Ratchet. Non, je ne vous connais pas. Enchanté.»

Ce fut ce que le Jeune loup me répondit. Je sentis dans le ton de voix qu'il savait que je le prenais encore pour un louveteau -en tout cas, c'est ce que je pensais-. Je le sentis gêné de me parler... j’étais en effet un inconnu a ses yeux, même si nous appartenions à la même meute. M'enfin, c'est vrai quoi ! La meute est vaste, nous ne pouvions pas tous nous connaître !

« Puis-je vous demander comment vous connaissez mon grade ? »

Il n’avait pas répondu à ma question… Mais bon ! Ça n’était pas très grave ! Lui, m’avait posé une question, je me devais donc de lui répondre –non ?- enfin… C’était ce que ma mère m’aurait demandé de faire ! Je décidai donc de lui répondre, en toute honnêteté.

« J’ai beaucoup entendu parler de toi au sein de la Meute. Pour tes grandes capacités à combattre surtout ! »

J’espérais l’avoir fait prendre confiance en moi… un peu plus en tout cas ! Une légère brise vint faire voler nos fourrures.  Mes yeux parcoururent le paysage… Que dire pour casser ce silence qui régnait entre nous deux ?

« Puis-je savoir –si ça n’est pas trop indiscret de ma part- ce que tu fais ici ? »

Ma voix résonna parmi les montagnes, un écho. Un aigle poussa un cri aiguë qui résonna, lui aussi, parmi les plus hautes des montagnes.
Revenir en haut Aller en bas
Daeron

♫ Administratrice.

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 244
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 23
Localisation : Je suis l'ombre qui te suit, le vent qui t'entoure, je suis ton prédateur le plus puissant

MessageSujet: Re: C'est l'heure, mon grand! Tu es adulte, maintenant! Jeu 25 Juil - 8:54

Il prétendit avoir beaucoup entendu parler de moi. Et particulièrement de ce qu'il appelait "mes grandes capacités à combattre". Sauf, que je ne m'étais jamais battu de toute ma vie. je le regardais d'un air gêné. Il devait se tromper de loup. Peut-être y-avait-il un autre Apprenti Gardien chez les Diamant, et peut-être que ce dernier était un bon combattant. Mais dans ce cas selon moi, il ferait mieux d'être Apprenti Guerrier... M'enfin... Chacun choisit sa voie, après tout. Personnellement, j'avais décidé de devenir un Gardient parce que je souhaitais protéger les miens, rester auprès d'eux et donner mes capacités à leur service. Je ne désirais pas la guerre et ne m'entraînais pas à devenir un combattant. J'évais certes appris les bases, parce que c'était mon rôle de Gardien. Mais de là à prétendre que j'avais de grandes capacités dans ce domaine... Non, il se trompait sans aucun doute.

Je ne relevais finalement pas ses paroles, et lui tenta de briser le silence qui s'était installé entre nous. Quel âge avait-il, tant que j'y pensais? Il ne semblait pas beaucoup plus âgé que moi. Peut-être était-il d'un ou deux ans mon ainé. Mais cela ne me concernait pas vraiment. Alors j'écoutais sa question, et réfléchissais à la réponse la plus appropriée. Il avait raison, que faisais-je par ici? Je n'avais pas de famille -par le sang, s'entend- et je ne connaissais rien de ceux qui m'avaient mis au monde. Alors, en toute logique, je n'avais pas ma place ici. Pourtant j'étais venu, et je crois bien que moi-même j'ignorais ce qui m'avait poussé à m'aventurer si loin de chez moi. Je le regardais d'un air neutre tandis que la vie autour de nous, s'épanoussait, puissance, vibrante au creux des montagnes.

- Probablement est-ce la curiosité, qui m'a poussé jusque là. J'ignore en fait, pourquoi je suis venu. Je n'ai pas de famille, dans ces montagnes. Pas que je connaisse, du moins.

Peut-être que j'aurais pu lui retourner la question, mais je n'étais pas un bavard de nature et je n'aimais pas m'occuper des affaires des autres. la plupart du temps je les laissais me parler lorsqu'ils en ressentait l'envie, et tout allait très bien dans ce mode de fonctionnement. Ce n'était donc pas demain la veille que je débuterais moi-même une conversation avec un parfait inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Deam


avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 298
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 17
Localisation : Quelque part où tu n'es pas :a:

MessageSujet: Re: C'est l'heure, mon grand! Tu es adulte, maintenant! Jeu 25 Juil - 19:29

HRP:
 


Il parut gêner quand je lui dit les raisons pour lesquels j'avais entendu parlé de lui. Il répondit a ma question.

« Probablement est-ce la curiosité, qui m'a poussé jusque là. J'ignore en fait, pourquoi je suis venu. Je n'ai pas de famille, dans ces montagnes. Pas que je connaisse, du moins.»

Je renifla. Le fait de rester dans la neige longtemps, sans bouger m'avait-il fait prendre froid ? Je me mis a tourner en rond pour me réchauffer, sous les yeux ébahis de Ratchet. Je m’arrêta, dos a lui, fit un demis tours rapide pour me tenir face a lui... J'avais vraiment l'air idiot ! Je le regarda, gêner, les oreilles en arrière, comme un louveteau ayant fait une bêtise. Je souris, Bêtement, comme un idiot, en regardant Ratchet. Puis, je lui tourna le dos. Nan mais j'était vraiment un idiot de Première ! Fallait-il vraiment que je fasse cette tête devant un loup qui me prenais surement déjà pour un idiot ? Je grogna intérieurement... Mon regard passa de la plus haute montagne a la plus petite... Des aigles tournaient en rond... 1, 2, 3 ! Gagné ! L'un piqua vers le sol, il venais surement de voir un petit gibier logeant par ici.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Daeron

♫ Administratrice.

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 244
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 23
Localisation : Je suis l'ombre qui te suit, le vent qui t'entoure, je suis ton prédateur le plus puissant

MessageSujet: Re: C'est l'heure, mon grand! Tu es adulte, maintenant! Ven 26 Juil - 21:30

L'adulte commença à donner des signes de mal aisance. Il ne se sentait visiblement pas à sa place, près de moi. Mais je ne pouvais pas faire grand chose, si ce n'était m'en aller discrètement pour le laisser tranquille. Il finirait par se rendre compte de sa solitude et se sentirait moins gêné, puis il repartirait vivre sa vie comme si rien ne s'était passé. D'un autre côté, il serait de ma part fort mal élevé d'abandonner là un loup qui était venu à ma rencontre avec des intentions positives, du moins pas mauvaises en tout cas. Il renifla et se mit à tourner sur lui-même, veillant tout de même à rester au même endroit que moi. Que cherchait-il, au juste? Qu'attendait-il de moi? Que je parle? Alors il allait vite être déçu, j'étais bien trop réservé pour cela. Il s'arrêta finalement et se retourna pour se placer de nouveau face à moi, mais pas la moindre parole ne sortit de sa gueule. Ma réponse ne l'avait probablement pas contenté, et il cherchait un moyen de s'extirper de cette situation des plus gênantes, sans aucun doute. Son attitude, soudainement des plus enfantines, me rappella celle des petits de ma mère adoptive, lorsqu'ils s'apprêtaient à se faire réprimander. Cet adulte pensait-il que j'allais me permettre de lui asséner quelconques remontrances? Mais enfin qui était-il, pour agir face à moi d'une si étrange façon? Il sourit, puis me tourna le dos encore une fois. Sans plus bouger, je le regardais et tentais de suivre le sens de son regard. Il semblait détailler les montagnes une par une, comme s'il cherchait quelque chose. Finalement, ses orbes turquoises furent attirées comme les miennes, par trois ombres près d'une surface enneigée. Trois aigles lâchaient des cris stridents, tourbillonnant dans les airs, loin au dessus de nous.

Finalement, l'un des rapaces replia ses ailes contre son corps et plongea dans notre direction. Comme semblait le faire Tiam, je regardais l'oiseau descendre à une vitesse fulgurente, pensant qu'il fonçait droit sur une proie qui ne devait pas être loin de nous. Mais mon odorat ne détectait aucun effluve frais à plusieurs mètres à la ronde, alors que le chasseur volant se dirigeait incontestablement vers nous. Je compris rapidement que sa proie n'était autre que Tiam, et ma réaction fut immédiate, mon coeur s'embrasant d'adrénaline. Dans un bond, je percutais l'adulte en lachant un grondement de douleur et nous roulâmes dans la poussière. Aussitôt notre chute arrêtée, je me campais sur mes pattes et redressais la tête vers l'aigle en retroussant mes babines, prêt au combat. Le rapace lâcha un cri strident qui me fit grimacer de douleur et replia ses serres contre son ventre avant de battre des ailes violemment pour reprendre de l'altitude. Porbablement nous avait-il prit pour de petites créatures, vues d'en haut, et nul doute qu'il avait été surpris de tomber sur deux énormes loups en descendant si près du sol.

La peur passée, je souriais béatement. Non seulement l'erreur de l'oiseau m'amusait grandement, mais la réaction que j'avais eue me rendais fier. J'avais vaincu ma peur, j'étais passé à l'action sans réfléchir, protégeant l'un des miens au péril de ma vie. Mes innombrables entraînements de ces derniers mois n'avaient donc pas été vains, et j'avais appris un minimum de mes nombreuses erreurs de louveteau. Tiam se relevait seulement de sa chute, tandis que je reprenais mon souffle devenu difficile. Je ne cessais de sourire, jettant des regards à Tiam sans cesser de détailler l'oiseau qui s'éloignait et prenait de plus en plus d'altitude.
Revenir en haut Aller en bas
Deam


avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 298
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 17
Localisation : Quelque part où tu n'es pas :a:

MessageSujet: Re: C'est l'heure, mon grand! Tu es adulte, maintenant! Ven 30 Aoû - 18:00


« C'est l'heure, mon grand ! Tu es adulte, maintenant ! »
Ratchet ~ Tiam


               Non ! C'était moi que l'oiseau visais ! C'était moi la proie de l'oiseau ! Tous ce passa alors très vite ! L'oiseau arrivais sur moi avec une vitesse extraordinaire, et moi, ne sachant que faire, je restait là, planté comme un piquet, a attendre l'oiseau... Et là, je fut renversé par Ratchet, et, nous roulâmes dans cette poussière. Une fois stables, il se leva, se mis sur ses pattes arrières. L'oiseau était tout près de lui. Ratchet grogna, prêt a attaquer l'oiseau. Mais celui-ci replia ses serres sous lui même et poussa un cris strident. Nous avait-il confondu avec ses proies ? C'était fort possible... mais l'oiseau devait être a demis aveugle, car les rapaces tel que lui ont une vue extrêmement développée !

Je me relevais enfin, regardant le jeune loup, heureux de ce qu'il avait fait. Il le pouvais ! Il avait chasser une créature presque aussi grosse que lui -ou peut-être un peu moins- Haha, oui, j'avais tendance a exagérer ! Je regarda l'oiseau reprenant de l'altitude. Quel idiot, s'était-il réelement jeter sur nous car il pensais que nous etions son gibier ? J'en doutais fortement oui... C'était surement moi et mes gestes qui l'avaient attirés. Je m'ebroua, la poussière qui s'était glisser dans mon pelage ébène me faisais une fourrure très particulière. Je m'avença vers Ratchet.

« Tu peux être fier de toi mon grand ! Pour ma part, j'était trop surpris que l'oiseau s'attaque a moi que je suis resté cloîtré. Je te remercie de l'avoir chassé ! »

Je lui souri, un sourire amical, un sourire serein. En fait, je ne lui avais pas demander pourquoi il s’entraînait ! Pour être de quel grade... Il faut dire que j'était curieux, oui, très curieux. Le moindre bruit suspect m’intéressais. Le moindre mouvement d'un buisson me faisais foncer vers celui-ci... « La curiosité est un vilain défaut Tiam !» C'était ce que ma mère me disais, chaque fois que je m’intéressais a quelque chose dont je n'était normalement pas concerné... Mais je le finissais toujours, d'une façon où d'une autre ! Mais la curiosités peu aussi nous sauver, alors, finalement, ce n'est pas un si vilain défaut que ça !


« Je ne t'ai pas demander dans quel grade tu voulais être, une fois ton apprentissage terminé... Car, le fait que tu n'ai rien dit après ma reponse de ta question concernant ton grade, je suppose que je me suis trompé de loup, ce qui ne m'éttonerai pas de ma part, je confond beaucoup de choses ces temps-ci... ! »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: C'est l'heure, mon grand! Tu es adulte, maintenant!

Revenir en haut Aller en bas

C'est l'heure, mon grand! Tu es adulte, maintenant!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Grand Prix de Hongrie 2016
» L'heure du grand départ...[Rp Voyage libre]
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf Temporal :: Archives RP-