Wolf Temporal
Bonjour et bienvenue sur Wolf Temporal Invité ! Si vous avez la moindre question n'hésitez pas, le staff est toujours disponible et a votre écoute. Surtout amusez vous bien et surtout que le rp soit avec vous !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'été persiste sur les territoires Temporaliens, pour le plus grand plaisir des loups habitant ces terres. Uniquement chez les Améthystes, la chaleur n'est pas au rendez-vous, et les températures ne dépasseront pas les 20°C. Pour tous les autres territoires, soit les Saphirs, Rubis, Émeraudes et Diamants, les températures dépasseront largement le seuil des 30°C, alors ne restez pas exposés au soleil trop longtemps!

Partagez| .

Est-ce le début d'une amitié ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Darwin

Princess Meow. †
Bisoutubbies. ♪

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 4012
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20
Localisation : Au pays du Choco', et des cauchemars. ♥

MessageSujet: Est-ce le début d'une amitié ? Jeu 18 Avr - 13:40

Kovu & Jénova

Et voilà qu'un autre jour se lève pour Kovu. Un autre jour, depuis son arrivée sur les terres de Wolf Temporal. Lentement, il commença a les aimer. À les découvrir, les fouiller et chercher les moindres petites choses qui sont cachées sous un buissons ou une pierre. Partit à la découverte des territoires, quoi ! Petit, il n'eu pas la chance d'aller plus loin que son territoire à lui: l'entrée de sa grotte. Il sortait, bien sûr. Mais il reste à jouer devant, accompagné de son frère. Pourquoi ça ? Son père le lui interdisait. D'abord, il voulait accomplir son unique mission: faire de ses fils des vrais tueurs. Des sanguinaires. Des loups sans pitié et sans crainte. Forts et robustes. Des loups qui n'ont pas froid aux yeux. Enfin bref, des purs loups qui auraient bien eu leur place au sein des Améthystes. Malheureusement, ce ne fut pas le cas pour Kovu. L'image de devenir un tueur déplaisait à Kovu. Lui ? Devenir quelqu'un de méchant ? Non. Jamais. Pour faire plaisir à son père, il jouait à "qui a plus de force" avec son frère. Le premier qui mettait l'autre à terre, avait gagné. Kovu avait eu quelques victoires mais la plupart était son frère qui les emportaient. Enfin bon. Il a su devenir méchant mais il n'a pas prit goût. Pas du tout, même. Pas comme son frère qui a finit fou jusqu'à en perdre la vie ... Kovu l'avait accidentellement enlevé la vie. Mais c'était un accident. Il ne voyait rien et ne savait pas ce qu'il faisait. Bref. Au bord de ses pensées là, le mâle au pelage blanc et pelucheux secoua vivement la tête, tout en continuant de marcher. Il s'était levé de bonne heure à cause de la faim. Et oui, Kovu était un vrai gourmand quand il veut ! Il était déjà en quête de nourriture. Tête basse, il ne savait pas vraiment où aller. Soudain, un lapin passa tranquillement devant lui. Stop ! Il s'arrêta et redressa sa tête, les yeux rivés sur lui. L'animal à grande oreilles l'avait repéré. Mince ! Mais tant pis. C'était sûrement la première et la dernière proie que Kovu pourra chasser aujourd'hui. Il fronça les sourcils un instant et bondit sur la proie. Celle-ci fut surprise et détalla au quart de tour. Les minutes qui avaient suivit était une folle course poursuite. Fixer la proie, fait attention où on va pour ne pas se prendre un arbre dans le museau, se sentir léger, faire attention de ne pas se mêler les pattes et chuter ... Bref, une vraie course. Soudain, il ne vit pas ce qui avait devant lui. Tellement concentré sur sa partie de chasse, le monde autour de lui n'existait plus. Mais la petite bête passa sous quelque chose de couleur blanche et Kovu fonça dedans sans faire exprès. Boum ! Il percuta quelque chose de vivant. Cette choses comportait des poils. Un autre loup ? Oups ... ça allait finir en catastrophe si c'était le cas. Il fit quelques roulés-boulés avec dans la pente qui s'étendait devant eux. Mais une petite. Une fois avoir finit de rouler avec ce poids, il resta au sol, comme un faible. À force de faire des "pirouettes", sa tête n'arrêtait pas de tourner. Il ne sentit plus vraiment ses membres, croyant qu'il avait frôlé la mort. Doucement, il se redressa et se leva avec peine. C'était sûr d'une chose: il allait avoir des bosses un peu partout. C'est alors qu'il se rendit compte sur quoi il marchait. Du sable rouge ? ... Mais où avait-t'il atterrit ? Levant les yeux vers l'horizon, il vit une immense plaine couleur rouge. C'était du sable. Il connaissait cette texture. Mais bon, il ne faut pas poser des questions en ce moment. Il se rendit compte qu'il n'était pas venu seul. Il n'avait toujours pas identifier la chose qui avait chuté avec lui. Il fit un demi-tour et trouva un loup. Non, une louve ! Il resta là, perché sur ses quatre pattes se demandant qu'elle sera sa réaction ...
Revenir en haut Aller en bas
Dante

The Girl who will beat your Ass
avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 870
Date d'inscription : 02/11/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Est-ce le début d'une amitié ? Sam 4 Mai - 8:37

Better Days will come ♪

Te revoici a nouveau en pleine exploration des Territoires par toi-même, par toi et ton pauvre esprit vulnérable. Aujourd'hui, toute la fratrie s'était a nouveau séparée dans de différentes directions, au-delà de l'inconnu et de ses limites. Comme d'habitude, Hélios s'était lancé en direction des Terres Rubis en compagnie de Kurt. Cela ne l'étonnait pas, ces deux-là étaient pour le moment les plus émérites et les plus puissants de leur portée. Ce qui expliquait donc leur désir de chercher des combattants a la hauteur de leurs espérances, et aussi une once de danger dont ils avaient bien besoin pour assouvir leur besoin si fervent d'exploration et d'action. De leur coté, Alaska et Paige étaient partis en direction des Terres Émeraudes, là ou elles auraient certainement le plus de paix. Cela ne l'étonnait pas non plus, car étant des Femelles, elles ne pouvaient pas se permettre de partir seules n'importe ou. Il y avait toujours des types louches qui traînaient dans le coin. Enfin, ça, c'est ce qu'elle avait entendu de la bouche de ses Parents, après, allez savoir si c'était la pure réalité, un simplement le fruit de leur imagination. Et puis, elle, la petite Jénova, était restée bien au chaud au fin fond de la Tanière, roulée en boule contre elle-même, somnolant doucement et tranquillement. Il fallait dire qu'elle peinait beaucoup a dormir, ces derniers temps ; soit c'était Hélios, qui dans son sommeil, parlait et bougeait frénétiquement des pattes, soit c'était Paige qui se relevait toutes les deux secondes parce qu'elle n'arrivait pas a trouver de position confortable pour dormir. Du coup, tout le monde était régulièrement réveillé, dans la famille, avec tout ce raffut nocturne. Elle était donc restée dormir encore un peu a la maison, suivant du coin de l'oeil ses frères et soeurs commencer leur journée, des étincelles de malice et de curiosité brillant dans leurs grands yeux. Rien que de les voir comme ça, si énergiques dés le matin, lui donnait envie de dormir encore plus. Ce qu'elle avait fait, pendant toute la matinée, et autant dire que c'était sans doute la meilleure matinée qu'elle ait jamais eu a elle toute seule pour dormir. Elle du malheureusement se lever lorsque quelques rayons de soleil vinrent réchauffer le bout de sa truffe froide, et s'était étirée longuement, avant de finalement sortir de la Tanière, ses yeux clignant vivement a cause de la lumière au-dehors. Elle avait voulue passer le bonjour a ses Parents ; sauf que sa Mère s'était visiblement déjà enfuie depuis un bon bout de temps. En effet, en arrivant a la couche qu'elle utilisait pour ses nuits, cette dernière était bien froide. Peut-être même qu'elle n'était pas rentrée depuis un moment, et qu'ils ne l'avaient pas remarqués. Cette pensée l'avait fait tiquer, et elle avait commencée a s'inquiéter un peu, mais rien qu'un peu. Après tout, sa Mère avait le droit de vagabonder ou elle le souhaitait, elle n'avait pas a se charger en plus de boulets comme eux. Elle était, par la suite, allée voir son Père, endormi comme tous les jours ; il avait cependant réagi, en grognant doucement, lorsqu'elle avait tiraillée son oreille de ses dents. Bon, eh bien, elle était prête, donc. Elle était partie un peu n'importe ou, mais jamais trop loin des Territoires Améthystes. Elle avait ouïe dire de son Père que ces derniers temps, les tensions entre les Clans ne faisaient que s'épaissir, et tout ça a cause de quelques meurtres et enlèvements. Elle n'en était pas revenue, en apprenant que la dernière héritière Émeraude s'était fait kidnapper. La pauvre avait du être effrayée, d'autant plus qu'elle n'avait plus aucune famille a qui demander de l'aide.
Enfin, ça ne la concernait pas plus que ça ; elle avait un esprit limité aux choses matérielles, et elle ne s'intéressait pas plus que ça aux histoires des autres. Chacun, selon elle, devait apprendre a se débrouiller de soi-même, sans toujours quémander l'aide des autres. Ce qu'elle essayait aujourd'hui de faire, avec un peu de mal. Alors qu'elle se promenait tranquillement dans le désert, ou le soleil brûlait plus que n'importe ou ailleurs, un éclair brun fila au-dessous d'elle. Étonnée, elle eut a peine le temps de tourner la tête pour le voir disparaître au loin, qu'un autre éclair, plus gros et plus clair, la heurtait plutôt durement. A nouveau, comme lors de sa précédente rencontre, le Ciel devint la Terre et la Terre le Ciel, tandis que le monde commençait a tourner autour d'elle, et qu'une migraine commençait a s'immiscer dans son crâne. Était-elle particulièrement malchanceuse, ou était-ce normal que tout le monde ne lui rentre dedans et ne la bouscule comme si ils ne la voyaient pas? Son corps rencontra enfin le sable chaud, et elle laissa échapper un petit geignement a la douleur ressentie dans sa patte, sur laquelle elle était lourdement tombée. Eh bien, elle n'avait plus qu'a espérer que cette douleur n'implique rien de grave. Sinon, elle se ferait certainement dévorer par un vautour avant de retourner a la Tanière. La loupiote se redressa difficilement, clopinant sur sa patte blessée, les yeux plissés pour s'empêcher de pleurer ; ça faisait vraiment un mal de chien. Et puis, songer aux conséquences que cette blessure entraînerait la rendait malade d'inquiétude. Ce pourquoi, lorsque l'inconnu se tourna vers elle, elle ne retint pas ses pleurs, et commença a sangloter doucement. Autant dire qu'elle faisait une sacrée bonne impression, sur le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Darwin

Princess Meow. †
Bisoutubbies. ♪

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 4012
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20
Localisation : Au pays du Choco', et des cauchemars. ♥

MessageSujet: Re: Est-ce le début d'une amitié ? Lun 13 Mai - 7:32

HRP:
 
Kovu & Jénova


L'hors de la chute, Kovu n'avait pas remarqué que ce n'était encore une petite loupiote. Pour lui, c'était une sorte de petite proie qui était venu se mettre dans son chemin. La petite inconnue se mît donc à pleurer. Et la panique à bord commença. Et si ces parents n'étaient pas loin ? Pauvre Kovu, il va recevoir une bonne leçon. Et je crois qu'il en a eu assez quand il était petit. Tellement que maintenant il était traumatisé de se faire tuer par un autre loup en faisant une petite bêtise. Il ne fallait pas qu'elle pleure. Le mâle n'avait pas fait exprès. Encore heureux, tiens. Comme s'il allait faire exprès de foncer dans les autres loups. Doucement, il s'approcha de la loupiote et le regarda. Malgré la cicatrice du visage, il prit l'air un peu déçu. Déçu de ne pas avoir fait attention et triste d'avoir autant de malheurs de sa courte vie. Kovu était encore très jeune. Il venait toujours d'avoir ces un an, il y a quelques mois. Il est peut être encore considéré comme un louveteau. Lentement, il ne se baissa à son hauteur et il tenta de se pardonner en bégayant.

Je ... Je suis ... Désolé ... Ne pleurs pas ... S'il te plaît ...

Ce qu'il craignait le plus, c'était que ces parents entende leur petite fille pleurer et qu'ils débarquent voulant faire la peau au Solitaire. Méfiant. il laissa ses oreilles tombées sur le côté et regarda de temps à autre autour de lui, voyant si la présence d'un loup féroce approchait. Mais personne pour le moment. Son coeur battait assez fort. Il avait presque l'impression que celui-ci touchait ses côtes. Alors que ce n'était pas le cas. Comment allait réagir la petite ? Il n'en avait aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas
Dante

The Girl who will beat your Ass
avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 870
Date d'inscription : 02/11/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Est-ce le début d'une amitié ? Sam 18 Mai - 8:21

Spoiler:
 

Better Days will come ♪

Elle commençait sérieusement a en avoir marre, de ces rencontres a la con. Excusez son langage, mais ça commençait a devenir louche et énervant, que tout le monde lui rentre dedans tous les jours ! Si on voulait lui parler, qu'on l'aborde normalement, bon sang ! Toujours a sangloter bruyamment, la petite n'entendait même pas ce que disait l'autre loup ; elle se contentait de crier et pleurer, sans se préoccuper des prédateurs qu'elle pourrait attirer de ses pleurs. Puis, enfin, la réalité la frappa. Attirer quelque chose, ou quelqu'un. Quelqu'un comme ses frères et soeurs, ou ses Parents. Aussitôt, elle ferma sa bouche pour stopper ses gémissements plaintifs, et continua a pleurer, mais en silence. Autant dire que c'était une scène étrange. En fait, elle ne souhaitait pas rameuter sa famille ici. Sinon, ses frères allaient encore la sermonner, ses soeurs se moquer d'elle, et ses Parents se désespéreraient encore sur son cas. Elle ne tenait vraiment pas a passer pour l'inutile de service. Ce pourquoi elle devait donc arrêter de pleurer. Bien que sa vue soit brouillée, elle voyait distinctement le lupin a qui elle faisait face : c'était un jeune loup, qui pouvait encore passer pour un loupiot tant les traits de son visage semblait enfantins. Il baissa sa large tête pour être a sa hauteur, et prit la parole, visiblement désolé de ce qu'il avait fait. La loupiote renifla bruyamment, et finit par tarir ses larmes de sa propre volonté. Il avait l'air sincère. Il devait donc l'être.

«N-Non, c'est moi qui suis d-désolée. J'aurais du faire plus attention d'ou j'allais...»

Et la revoilà en train de s'excuser pour quelque chose qu'elle n'avait pas fait. Ou pas intentionnellement, du moins. Bien que ses pattes tremblent encore un peu a cause du précédent choc, elle se releva en titubant, et tapa plusieurs fois le sol de ses pattes pour s'assurer qu'il n'y avait aucun dommage physique visible. Pour le moment, tout allait bien. Son oeil gauche le grattait juste parce qu'un peu de terre y était entrée, mais ce n'était pas si grave ; ça finirait par passer avec le temps. Méfiante envers celui qui venait de la renverser, elle plaqua ses oreilles blanches contre son crâne, tassée au sol, comme dans l'intention de fuir. Elle devait se préparer a tout et n'importe quoi, venant de celui-là. Qui sait s'il ne l'avait pas renversée exprès pour ensuite la dévorer?
Revenir en haut Aller en bas
Darwin

Princess Meow. †
Bisoutubbies. ♪

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 4012
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20
Localisation : Au pays du Choco', et des cauchemars. ♥

MessageSujet: Re: Est-ce le début d'une amitié ? Ven 24 Mai - 15:44


Kovu & Jénova

La petite continuait de sangloter. Même un peu trop fort. Kovu ne craignait pas les pleurs de la petite mais surtout l'apparition des parents. Il faut savoir que Kovu se soumet très facilement envers les plus forts. Mais avec son passé, il sait tout de même où se trouve les points faible. Il faut avoue que, petit, Kovu a été élevé, avec son frère, mort aujourd'hui, pour devenir des véritables tueurs. Oui, des loups sanguinaires capable d'intégrer les Améthystes. Non, non, ce n'est pas une blague. Mais sincèrement : qui verras Kovu les rejoindre ? Avec son oeil marqué d'une trace de cette époque, qui le prendrait au sérieux. Personne, je pense. Il aura plus l'air d'un faible qu'un loup costaud et dominant. C'est alors qu'en entendant les paroles sincère du grand mâle, elle s'arrêta de pleurer avant de renifler fortement. Le bas de ces yeux avait une trace du pelage mouillé. Ainsi que sur le museau. C'était les traces des larmes. Pourvu que ça sèche vite avant qu'elle retourne dans les pattes de son père. Ou de sa mère. Je pense qu'ils ne seront pas d'accord de laisser passer ça. Surtout si c'est un de leurs louveteaux.

- « N-Non, c'est moi qui suis d-désolée. J'aurais du faire plus attention d'ou j'allais ... »

Où elle allait ? Elle n'avait même pas bouger un petit peu. C'était Kovu qui était partit dans une course poursuite avec une proie. C'était donc à lui de faire attention. Personne d'autre. S'il ne fixait pas sa nourriture en train de courir, il l'aurait sûrement vu et il aurait chuté tout seul. Comme un gros gamin. Puis, la gamine se leva et plaqua d'un coup ses oreilles sur son petit crâne. Kovu ne comprit pas. Il n'allait tout de même pas se faire agresser par un loupiot, si ? Bref. Surprit, il redressa la tête, tout en gardant ces oreilles droites.

- « Non, non, c'est moi ... J'aurai dû faire attention, ne t'en fait pas. Où sont tes parents ? ... Je vais te ramener vers eux si tu veux ... »

Il avala avec difficulté l'angoisse qui s'était bloquée dans sa gorge. Comme une sensation d'avoir une énorme boule de salive et on peine à l'avaler. C'est un peu glauque, je sais. Mais je ne trouvais pas d'autre explication pour ressentir l'émotion qu'il a en ce moment - même. Il regarda autour de lui, regardant si il n'y avait pas d'autre loup à l'horizon. Encore personne. Heureusement ...
Revenir en haut Aller en bas
Cléo

Lost Girl.
Administratrice Générale.



Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 5796
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Est-ce le début d'une amitié ? Ven 14 Juin - 16:17

up
Revenir en haut Aller en bas
http://wolftemporalv2.forumgratuit.org/
Dante

The Girl who will beat your Ass
avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 870
Date d'inscription : 02/11/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Est-ce le début d'une amitié ? Ven 14 Juin - 18:53



Better Days will come ♪
Elle n'y avait pas fait attention la première fois, lorsque ses yeux avaient rencontrés ceux de l'inconnu, mais maintenant, c'était la seule chose qu'elle voyait sur son visage. Une grande cicatrice a la marque plutôt sombre, qui s'étalait sur tout l'oeil brun doux qu'il possédait. D'un même accord, sa curiosité et sa peur s'éveillèrent toutes deux en même temps, et elle finit par tarir ses larmes de force, pour écouter ce que le jeune loup avait a dire, et aussi pour en profiter pour se rapprocher un peu de lui, observant du mieux qu'elle le pouvait cette cicatrice impressionnante, selon elle. Son Père en possédait également, mais elles étaient toutes plutôt fines et discrètes ; elle n'en avait jamais vu une seule de cette taille, et pour son âge, c'était quelque chose. Sa tête effrayée du le surprendre, puisque ses grandes oreilles blanches se redressèrent sur son crâne, son regard chocolat visiblement étonné. Peut-être que ce qui l'étonnait, c'était de se faire attaquer par une enfant. Surtout une enfant de son gabarit. Elle étouffa un grognement de dépit dans son gosier avant qu'il ne s'échappe de ses lèvres, et l'écouta parler, lui demandant s'il pouvait au moins la raccompagner auprès de ses Parents. La petite hésita un instant, peu désireuse de rentrer en compagnie d'un étranger, avec les yeux gonflés et le pelage mouillé, mais l'air sincèrement désolé du lupin finit par la convaincre.

«S-si vous le pouvez, j'aimerais au moins être ramenée aux Terres Améthystes. Ma famille vit là-bas.»

Elle se tut, examinant avec attention les expressions du visage du Blanc massif en face d'elle, anxieuse. Maintenant qu'elle lui avait clairement déclarée son appartenance aux Améthystes, il n'allait pas  tergiverser a son sujet ; il planterait sans doute ses crocs dans la chair tendre de son cou, pour briser sa nuque comme il briserait une brindille sèche. Elle n'avait pas encore peur de lui, puisqu'elle n'était qu'attirée par sa cicatrice, pour l'instant, mais elle sentait, au fond de son coeur, que la frayeur montait. Lentement mais surement. Ses frères et soeurs lui avaient toujours dit de se méfier  des étrangers, surtout ceux qui avaient l'air inquiétants, louches, ou puissants. Voilà qu'elle tombait sur un loup qui selon elle, remplissait déjà le dernier critère. Ses grandes pupilles azur se voilèrent, comme elle songeait qu'elle faisait, une fois de plus, tout de travers. Comment voulez-vous que sa famille soit fière d'elle, alors qu'elle n'était qu'une empotée? Une vraie catastrophe mobile.   
Revenir en haut Aller en bas
Cléo

Lost Girl.
Administratrice Générale.



Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 5796
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Est-ce le début d'une amitié ? Mar 9 Juil - 21:13

    → Dernier UP les écrivains. (=
Revenir en haut Aller en bas
http://wolftemporalv2.forumgratuit.org/
Darwin

Princess Meow. †
Bisoutubbies. ♪

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 4012
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20
Localisation : Au pays du Choco', et des cauchemars. ♥

MessageSujet: Re: Est-ce le début d'une amitié ? Mer 10 Juil - 11:07


Kovu & Jénova

Le regard de la petite inconnue semblait ne pas vouloir quitter la blessure que tenait Kovu à l’œil depuis quelques mois déjà. Une blessure qui restera à vie et qui marquera la fin d’une vie. La fin d’un assassina, même. La fin de la seule personne qui le comprenait. Enfin … Presque. Son frère et lui avait vraiment de grande différence en tant que personnalité. Lui, il aimait se battre et se prendre pour le plus fort. Toujours en train de faire son dominant devant les inconnus. Kovu, lui, restait le petit enfant modèle. Celui qui aime s’amuser avec n’importe quoi. Malgré tout, son père avait l’intention d’élever ces fils comme des tueurs et sa fille comme une louve au foyer. Oui, on peut dire ça comme ça. Une louve qui fondera une famille mais qui ne fera rien d’autre que de rester près d’eux. Un père indigne de ce nom. Des enfants battus. Surtout Kovu. Il aimait partir à l’aventure et découvrir de nouvelles choses. Comme un vrai louveteau ! Mais à chaque fois, il se faisait remettre en place par son père en sentant des mordillements vers le haut de son cou. Comme s’il mâchait sa chaire. Pas fort, heureusement. Mais de quoi pousser un gémissement de douleur. On voit très peu les séquelles. Son poil à tout recouvert par la suite. Kovu était celui sur qui on ramenait toujours la faute. Un petit faible. Parfois, il faisait semblant d’être méchant pour faire "plaisir" à son père. Les entraînements qui duraient des heures à se "battre", en quelque sorte, avec son propre frère. Savoir qui touchera le sol en premier. C’était du grand n’importe quoi. Son père se faisait détesté par tout le monde. Les plus vieux loups de Wolf Temporal le connaissent sûrement. Celui à qui on voulait la mort. Mais dès que la population a appris sa première portée, leur vengeance s’était abattue sur eux. Sur des pauvres louveteaux sans défense. La vie s’est complètement retournée. Et où est – ce que tout cela a amené ? À l’assassinat de son propre frère. Encore aujourd’hui, Kovu s’en veut. Si ça aurait été son père, il ne se sentirait pas aussi mal. Après tout, il ne méritait presque plus de vivre. La mort l’attendait à bras ouvert.
Regardant encore une fois le regard de la petite, il ne put s’empêcher de baisser ses oreilles. Se sentir observé sur un seul point est vraiment gênant. Comme si tu venais d’une autre planète et que les gens apprenaient à t’accepter par ton physique. C’était vraiment … Dur. Oui, dur. Dur de recevoir des injures telle que ‘’tu es le pauvre fils d’un père qui n’avait pas d’avenir’’ ou pire encore. ‘’Tu viens d’une famille pauvre et sans avenir’’. Toujours le mot ‘’avenir’’ dedans. L’avenir de Kovu se résumait en quelques mots seulement. Amour, joie, bonheur et famille. C’est tout ce qu’il demandait. Il ravala sa salive qui avait formé une sorte de boule dans le fond de sa gorge.


- « S-si vous le pouvez, j'aimerais au moins être ramenée aux Terres Améthystes. Ma famille vit là-bas. »

Les Améthystes ? Ce sera avec du courage pour affronter ce genre de territoire. Il n’a jamais quitté les terres libres jusqu’à maintenant. Il voulut presque dire à la petite de se débrouiller seule mais non. C’était trop risqué. Le danger pourrait surgir de nulle part. Avec un peu de courage, il lui répondit positivement. Après tout, il va bien falloir les affronter ces loups.

- « Je ... Euh ... Je suis d'accord mais avant, sèche bien tes larmes ... Je ne veux pas que tes parents ... m'en veulent ... »

Et c’est avec les oreilles basses et la tête légèrement basse qu’il prit la marche, invitant la petite à le suivre. Une petite qui a encore un nom inconnu pour lui, d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Dante

The Girl who will beat your Ass
avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 870
Date d'inscription : 02/11/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Est-ce le début d'une amitié ? Mar 23 Juil - 9:01

HRP:
 



Better Days will come ♪
Le grand mâle ne répondait pas. Les oreilles piteusement baissées sur son crâne, son regard semblait vitreux, comme s'il se perdait dans ses pensées. Jénova connaissait bien ce regard-là ; c'était le sien, lorsque l'on riait d'elle. Ces regards étaient sincère, car seuls les plus blessés pouvaient l'arborer. Seuls ceux qui avaient connus l'isolement et la souffrance pouvaient arborer un tel regard. Comme il gardait toujours le silence, elle s'évada également, portant ses pensées sur Anarion, le louveteau roux qu'elle avait rencontrée sous peu. Elle n'avait jamais fait de rencontre plus agréable que celle-ci. A vrai dire, elle n'en avait jamais fait aucune, c'est pour dire. Mais elle avait le sentiment qu'avec Anarion, elle aurait droit a sa chance. Elle, la petite et faible Jénova, aurait enfin le droit d'être quelqu'un. Elle ne lui demandait rien en retour, juste de ne pas la détester et de ne pas l'abandonner. Elle avait enfin un ami, et elle ne souhaitait pas qu'il s'évapore dans la nature, du jour au lendemain. Comme Kurt et Paige. Personne n'avait jamais su ce qui leur était arrivé, et bien qu'elle ait toujours détestée Paige, elle s'était fait du souci pour eux. Ils étaient de sa fratrie, et les bons moments passés louveteaux, elle ne pouvait pas faire une croix dessus. Alors apprendre leur disparition avait été un véritable choc émotionnel pour elle. D'autant plus que Ruby, leur mère, avait également disparue, sans dire ou elle partait. Depuis ce jour, elle n'avait plus sentie son odeur nulle part, sur les Territoires de WT. Elle était déchirée, elle était triste. parce que sa pauvre famille volait en éclats, et qu'on la laissait, une fois de plus, derrière. Le mâle blanc avala bruyamment, la ramenant a la réalité, et reprit la parole d'une voix hésitante, presque peureuse. Elle acquiesça a ses paroles, secouant énergiquement sa tête pour refroidir ses yeux rouges du mieux qu'elle le pouvait, et suivit d'un pas timide le mâle devant elle. Au moins, elle rentrerait saine et sauve chez elle. Là-bas, au moins, on s'abstenait de lui faire mordre la poussière, surtout en sachant qui était son Père. Non, c'était une plaisanterie. De mauvais goût, pour sûr. En fait, les Améthystes se fichaient bien de qui était son Père ; ce dernier commençait a prendre de l'âge, et c'était sérieux. Les loupiots de la meute n'étaient plus effrayés de se moquer d'elle, car les représailles ne viendraient plus jamais, désormais. Elle laissa échapper un fin soupir désespéré, avant de trottiner unpeu, histoire de se retrouver a coté de son nouveau compagnon de route.

« D-Dites, monsieur...est-ce que vous croyez a l'inutilité d'un être vivant, de la négation totale de son humanité? »

Elle demandait des choses bien compliquées et sombres, la gosse. Consciente d'en faire un peu trop, et de se dévoiler plus que nécessaire, elle toussota soudainement, pour se redonner contenance. C'était une question qu'elle se posait depuis...eh bien, depuis un long moment. Elle ne savait pas si elle était réellement inutile, mais comme les autres le lui disaient, alors, elle supposait que c'était vrai. Cependant, cela la blessait tellement, a l'intérieur, qu'elle doutait de la vérité de leurs propos. Enfin, elle disait ça, mais même si ils avaient torts, elle ne pourrait rien leur rétorquer. Elle était trop faible pour cela.   
Revenir en haut Aller en bas
Darwin

Princess Meow. †
Bisoutubbies. ♪

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 4012
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20
Localisation : Au pays du Choco', et des cauchemars. ♥

MessageSujet: Re: Est-ce le début d'une amitié ? Lun 19 Aoû - 21:29

.Kovu & Jénova.

Je continuais de marcher, les oreilles légèrement plaqués contre mon petit crâne et la queue basse. J’avais la grosse crainte qu’un de ses parents me retrouve avec leur petite fille et qu’ils me fassent passer un savon. De plus, je l’avais percuté sans le faire exprès peu avant. Si elle a encore des marques, je crains le pire à tout jamais. J’avais pour habitude de me prendre des coups et des jurons sur ma tête mais j’avais toujours cette boule au ventre. Cette inquiétude de savoir si on ne va pas agoniser dans notre propre sang. Savoir si je ne terminerais pas avec quelque chose de cassé. Ou un œil au beurre noir aussi. Ou alors mettre fin à mes jours, tout simplement. À chaque fois, où je vais, j’ai toujours la tête du maillot faible. Celui qui doit toujours prendre en pleine gueule les colères des autres. Et le pire dans tout ça, c’est que je me laisse faire tel un petit enfant. Je ne dirais rien. Je me tais à chaque fois. Même si la peur me paralyse, je ne fais rien. Il y a des jours où j’ai la grande impression d’être encore un petit louveteau. J’aimerais bien pouvoir, un jour, reprendre confiance en moi et qu’on me traite différemment. Je suis peut – être encore jeune, un adolescent, mais petit à petit ça me monte à la tête tout ça. J’aimerais arrêter d’être le petit dernier à avoir les choses. Et tout ça à cause de qui ? De mon père, évidemment … Pourquoi est – ce qu’il a existé celui – là. Lui qui a voler, trahit, anéantis pleins de personne sur son passage. Celui qui a fait le tour des meutes tout en se faisant bannir par la suite. Personne ne l’aimait. Je le savais. Jusqu’au jour où il tenter de me tuer avec mon frère et il me l’a fait savoir après le coup qu’il m’a donné en plein visage. J’ai tué mon frère par accident dans la panique et j’aurais toujours ce lourd poids sur mes épaules. Je n’arrive pas encore à surmonter tout ça et tirer une grosse croix sur son visage qui me hante encore l’esprit. Quand j’y repense, j’ai peur de voir ce monstre en face de moi avec une seule envie : me retirer la vie. Je n’ai toujours pas compris, d’ailleurs, pourquoi il ne m’aimait pas. Juste parce que je refusais de devenir une machine à tuer ? Sûrement. Je ne le comprendrais jamais. Aujourd’hui, je le fuis. Il sait très bien où je suis et il continuera de me suivre tel un requin. Il ne me lâchera donc jamais. Et c’est aussi pour cela que l’angoisse et la peur monte petit à petit, chaque jour, au fond de ma gorge.

Je continuais donc de marcher, presque en oubliant la présence de la petite qui me suivait derrière tellement j’étais submergé par mes pensées et mes films absurdes. C’est alors que la sentis s’approcher de plus en plus de moi, jusqu’à être à mes côtés. Elle était vraiment petit à côté mais peu importe. Je devais la ramener chez elle, même si je sentais que je prenais un sacré risque. Ce n’est pas tous les jours que l’on voit son propre gosse se faire accompagner d’un adulte. Autant dire qu’à première vue, ça pourrait être complètement étrange voir bizarre. Elle marchait à mes côtés, pendant que le silence pesait sur nous. Elle semblait être calme et heureuse d’avancer à grand pas pour enfin rentrer chez elle. Mais moi, je ne sentais rien de bon. Les améthystes ne sont pas n’importe qui. Ils sont réputés pour être dangereux, sauvage et sans pitié. Me connaissant, j’aurais l’air d’une fillette face à eux. Je ne m’attendais pas à entendre le son de sa voix. J’étais tellement concentré sur ce qu’il allait sûrement ce passer que je ne pus m’empêché d’avoir un petit soulèvement au cœur dès qu’elle s’est remise à parler.

- « D-Dites, monsieur ... Est-ce que vous croyez a l'inutilité d'un être vivant, de la négation totale de son humanité ? »

Eh bien, à ma grande surprise j’ai pu aussi entendre son vocabulaire plutôt riche pour une jeune de son âge. Même moi je ne me suis jamais mis à parler ainsi. Peut – être parce que je donne l’image d’un louveteau qu’on peut martyriser à tour de rôle. Et sa question me fit froid dans le dos. Bien sûr que je connaissais ce genre de chose … On peut même dire que j’en suis victime, tiens. Je n’ai jamais été utile pour quoi que ce soit. Je finis par la regarder quelques secondes avant de reposer mon regard droit devant moi.

- « Euh ... Oui, je connais l'inutilité d’exister ... J'en ai fais l'expérience ... »

J’espérais qu’elle ne soit pas trop curieuse. Je n’avais aucunement l’habitude de dévoiler mon passé à ceux que je ne connaissais pas du tout. Et puis, c’était une petite. Pour elle, c’est comme si je lui racontais un conte de fées ou autre. Elle ne comprendra pas grand – chose alors je préfère me taire une fois de plus.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dante

The Girl who will beat your Ass
avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 870
Date d'inscription : 02/11/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Est-ce le début d'une amitié ? Ven 30 Aoû - 11:50

HRP:
 

Sa réponse ne tarda pas à venir, et la fit ralentir, pour qu'elle se retrouve derrière lui. Ses grands yeux bleus fixaient le dos imposant du mâle qui lui montrait la route, et dont les yeux n'avaient lâchés l'horizon qu'un couple de secondes, pour la regarder. Et ce regard-là avait été très clair ; c'était le regard de quelqu'un qui avait souffert, et qui semblait en souffrir encore aujourd'hui. Forcément, car ceux qui étaient brimés n'oubliaient jamais ce qu'on leur avait fait subir. Le silence revint entre eux deux, seulement entrecoupé des bruits de leurs pas qui soulevaient le sable orangé, qui flottait un instant avant de retomber. Elle trottina pour a nouveau se retrouver à coté de lui, et reprit la parole.

« Est-ce que...vous pourriez me raconter, s'il vous plait? J-Je suis moi aussi une victime de ce concept. »

Un peu gêné de dévoiler cela a un inconnu, elle garda les yeux rivés sur la route face a eux, n'osant pas le regarder en face. Cela était toujours une profonde honte pour elle que d'évoquer ce qu'elle subissait chaque jour de sa vie ici. Elle avait déjà pensée a beaucoup de choses dramatiques, malgré son jeune âge. Elle avait par exemple songer a se laisser frapper intentionnellement, dans l'espoir que ses blessures soient assez graves pour entraîner sa mort. Le suicide était aussi une idée, mais cela l'effrayait trop pour qu'elle ose vraiment le faire. Sinon, il y avait l'exil. Elle savait que seule, et a un âge aussi jeune, elle ne ferait pas long feu en-dehors des territoires de Wolf Temporal, mais...c'était ça, ou continuer a vivre ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Darwin

Princess Meow. †
Bisoutubbies. ♪

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 4012
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20
Localisation : Au pays du Choco', et des cauchemars. ♥

MessageSujet: Re: Est-ce le début d'une amitié ? Dim 1 Sep - 17:43

.Kovu & Jénova.

Kovu continua à marcher, tellement perdu dans ces pensées. Des pensées de son passée, celle qui révèle les douleurs dans son cœur mais aussi l’histoire de sa cicatrice qui traverse son œil droit. Encore aujourd’hui, il remercie la chance que les coups n’ont pas touché son œil. Il aurait pu devenir aveugle de celui – ci, ou le perdre, tout simplement. Il n’avait jamais compris pourquoi son propre père avait voulu en finir définitivement avec son propre fils. Son fils ! Celui qui l’a vu naître. Celui qui l’a vu grandir à ses côtés. Mais aussi celui qui osait frapper sa propre femme et ses fils, pour en faire des machines à tuer. Kovu n’a jamais compris ça non plus. Pourquoi élever ses fils pour tuer ? Il n’y avait pas de grande logique dans tout ça. Sa mère ne disait rien et laissait son mari faire. Si elle disait quelque chose, le père n’hésitait jamais à se déchaîner sur elle à coup de crocs et de griffes. Combien de fois le solitaire d’aujourd’hui l’a vu couché sur le sol. Et elle qui disait que tout allait bien. Que ce n’était pas grand – chose. Comment croire à des choses pareilles. Mais Kovu n’était encore qu’un enfant et ne comprenait pas ce qu’il se passait. Il croyait mot sur mot sa mère. Il ne voyait pas que derrière ses phrases, c’était le contraire. Que tout était faux, de A à Z. En un petit instant, le solitaire avait oublié la présence de la petite. Elle n’était plus à ses côtés, mais s’était mise derrière une nouvelle fois. Comme si quelque chose l’avait stoppé net, avant de reprendre une petite vitesse pour se remettre à ses côtés. C’est seulement en sentant la sensation d’être suivis qu’il se rendit compte que la loupiotte avançait aussi. Le mâle regardait droit devant lui, n’ose même pas affronter le regard d’une petite. Peut – être qu’il n’aurait pas dû dire ce qu’il s’était échappé de sa gueule. Mais même le fait que de tenter de l’ignorer, elle lui reposa une question.

- « Est-ce que ... vous pourriez me raconter, s'il vous plait? J-Je suis moi aussi une victime de ce concept. »

Raconter son passé ? Eh bien … C’est une chose dont il ne l’a jamais fait. Et surtout le raconter à une petite loupiotte qui semble être assez curieuse. Kovu s’arrêta sur son chemin, regardant sur le côté pour repérer le louveteau. Soudainement, il n’eut plus envie de marcher. Plus l’envie de faire un pas de plus et de la rapporter auprès de ses parents. Le solitaire finit par s’asseoir, les oreilles légèrement en arrière. Est – ce qui peut vraiment faire confiance à une petite ? Tel est la question. Qui aurait pu croire que Kovu, un jour, raconte son passé à quelqu’un d’autre ? Même à Hannah, il n’ose pas en parler. Son amoureuse, pourtant. Le regard un peu perdu, il hésita un petit instant.

- « Je n'ai pas grand chose à raconté ... J'ai juste ... Pas eu une ... Vie très facile ... Petit ... »

Ce n’était peut – être pas clair mais ce fut la seule phrase qui a pu sortir de sa bouche. Il avait peur. Peur de continuer et de revivre les sensations du passé. Sentir encore les dents de son frère se planté dans son visage, et sentir la griffe de son père racler son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Dante

The Girl who will beat your Ass
avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 870
Date d'inscription : 02/11/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Est-ce le début d'une amitié ? Dim 1 Sep - 20:11

Peut-être n'aurait-elle pas du poser cette question, songeait la petite, frémissante sous la bise glaciale qui soufflait sur les Terres Améthystes, comme le grand mâle s’arrêtait, s'asseyant comme s'il était déjà fatigué de marcher. Pourtant, et elle le voyait au regard qu'il lui lançait, ce n'était pas la fatigue qui l'avait forcé a s'arrêter, mais les souvenirs. Elle ralentit également, ses petites pattes s'arrêtant pour la faire se tourner vers le mâle. Elle ne savait plus quoi dire, désormais qu'un silence plus froid que le vent s'était installé entre eux deux. Elle savait qu'elle parlait un peu trop lorsqu'elle trouvait quelqu'un de bien vivant a qui s'adresser, mais c'était les seules rares fois ou elle le pouvait. Finalement, il reprit la parole, son regard fuyant dans toutes les directions possibles sauf la sienne, ses oreilles presque plaquées sur son crâne.

- « Je n'ai pas grand chose à raconté ... J'ai juste ... Pas eu une ... Vie très facile ... Petit ... »

Elle pencha la tête de coté dans une mimique plutôt comique, les sourcils froncés, le regard curieux. A vrai dire, elle avait bien du mal à décortiquer ses marmonnements inaudibles. Il n'osait pas vraiment s’avancer et s'étaler sur sa vie, et elle le comprenait ; il n'était jamais facile de conter des souvenirs difficiles a quelqu'un d'autre, surtout quelqu'un de son âge. Peut-être se disait-il qu'elle ne comprendrait pas. Alors qu'elle en serait capable, elle en était certaine. Ce pourquoi elle reprit la parole, essayant d'adopter une voix plus sûre.

« V-vous pouvez parlez librement. Et si ça peut vous aider, je...je vous raconterais mon histoire, à moi aussi. »
Revenir en haut Aller en bas
Darwin

Princess Meow. †
Bisoutubbies. ♪

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 4012
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20
Localisation : Au pays du Choco', et des cauchemars. ♥

MessageSujet: Re: Est-ce le début d'une amitié ? Mer 4 Sep - 20:57

.Kovu & Jénova.

Le regard de la petite était tellement curieux, qu’il attira celui du solitaire à rejoindre le sien. C’était comme s’il se perdait lui – même dans ses pensées. Elle avait l’air tellement avoir l’envie de connaître un peu plus sur lui. Mais pourquoi lui ? Aux yeux des autres, il n’est rien qu’un bout de chaire sur quatre pattes. Seulement. C’était bien la première fois qu’il voyait quelqu’un s’intéresser autant à lui. C’était étrange mais réconfortant à la fois. On sentait comme une touche d’humiliation mais le regard qu’elle dégageait semblait être sincère. Comme si elle était vraiment là pour l’aider. Aider un adulte. Bizarre, non ? Et pourtant …

- « V-vous pouvez parlez librement. Et si ça peut vous aider, je...je vous raconterais mon histoire, à moi aussi. »

L’hésitation lui montait à la gorge. Il avait la grande envie de tout déballer d’un seul coup. Prendre son courage à deux mains et faire part de tout ça. Puis d’un autre, il préférait se retenir de force. Il avait peur de voir la réaction de cette dernière. D’entendre encore des rires où qu’elle aille ensuite discuter de ça avec ses parents. Pour le coup, cela peut très mal se passer. Jetant son regard un peu partout, il se mit à réfléchir pour pouvoir dire quelque chose de clair et de court. Avec des mots que la loupiotte pourrait comprendre, aussi … Ce serait bien !

- « Petit, je n'étais pas apprécié par mon père ... Mon frère, oui ... Mais pas moi ... Il y a eu tellement de différences entre lui et moi que ... que j'ai commis un drame ... Quelque chose d'horrible qui restera sur mes épaules ... »

Il soupira doucement, puis un frisson lui parcourut le dos. Il n’aimait pas vraiment parler de son passé et ça se voyait. Il voulait éviter le mot ‘’ mort ‘’ à tout prix. Ou encore dire qu’il a tué, sans le faire exprès, son propre frère. Lui qui était tellement chéri par son père. Kovu se ferait passer pour qui, après, aux yeux de la petite ? Un assassin ? Il est hors de question. C’est un secret que lui seul le garde. Ne sachant plus quoi dire, il regarda le ciel. Ce dernier s’assombrit petit à petit et un vent frais tapait sur son visage. Il était vraiment temps de rentrer avant que quelqu’un s’inquiète. Gardant ses oreilles en arrière, il se redressa et reprit une marche lente. Assez pour que la petite puisse le suivre sans difficulté.

- « Il est vraiment l'heure de rentrer ... »

Ce fut sûrement les dernières paroles prononcées avant de tomber dans le plus grand silence. La tête légèrement baissée, il marchait tout en fixant le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Est-ce le début d'une amitié ?

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce le début d'une amitié ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié
» Peut-être le début d'une nouvelle amitié... [PV Nuage De Pie]
» Amitié animale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf Temporal :: Archives RP-