Wolf Temporal
Bonjour et bienvenue sur Wolf Temporal Invité ! Si vous avez la moindre question n'hésitez pas, le staff est toujours disponible et a votre écoute. Surtout amusez vous bien et surtout que le rp soit avec vous !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'été persiste sur les territoires Temporaliens, pour le plus grand plaisir des loups habitant ces terres. Uniquement chez les Améthystes, la chaleur n'est pas au rendez-vous, et les températures ne dépasseront pas les 20°C. Pour tous les autres territoires, soit les Saphirs, Rubis, Émeraudes et Diamants, les températures dépasseront largement le seuil des 30°C, alors ne restez pas exposés au soleil trop longtemps!

Partagez| .

Le journal de mes loups.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hélios

Everyone knows bad girls
have more fun. †

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 5911
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 20
Localisation : Dans tes pires cauchemars.

MessageSujet: Le journal de mes loups. Dim 17 Mar - 10:02




Enëldrin • 5 ans • Rubis • Traqueur.

CARACTÈRE.

Enëldrin est un loup dominant, qui se croit supérieur aux autres. Il veut surpasser ses congénères, et on le sent rapidement de part sa façon de parler, de se tenir et son regard qui en dit long. Il ment souvent, évitant ainsi de s'attirer des ennuis. Belliqueux, il ne refuse jamais un combat et se sent invulnérable grâce à ses muscles. Cynique et narquois, il raffole des défis et de la compétition. Indépendant, il n'a pas besoin des autres et se débrouille toujours seul. Il ne parle que quand il a quelque chose à dire, et c'est peut-être là l'un des seuls points communs qu'il a avec son frère Balder, physique mis à part. Cependant, quand il l'ouvre, ce ne sera pas pour vous offrir des fleurs mais bien pour vous lancer des piques et vous faire des remarques bien acides. Vicieux, il n'hésitera pas à vous attaquer par derrière si jamais vous n'êtes pas un tant soit peu prudents. Enëldrin est aussi un loup extrêmement rancunier qui n'oubliera jamais si vous avez osé l'humilier ou lui faire quoi que ce soit qu'il n'aurait pas apprécié. Il est aussi infidèle que mauvais : il ne rêve que de s'emparer du pouvoir, rejoindre une meute et renverser son dominant actuel.

PHYSIQUE.

Malgré son caractère peu avenant, Enëldrin possède un physique attirant, séduisant. Étonnant, vous ne trouvez pas ? Contrairement à ce que l'on pourrait croire, il prend soin de lui et soigne son apparence, surtout pour faire effet sur les belles demoiselles qu'il considère comme ses meilleures proies. Blanc, le pelage lisse, tantôt court en été, tantôt fourni en hiver, il possède des yeux foncés, propres à la couleur du rubis qui lui donnent un charme et font de lui un être que l'on oublie pas si facilement que cela. Pour continuer à décrire son physique, il est grand, avec des muscles saillants et apparents qui roulent sous son pelage d'ivoire lorsqu'il marche. Pour finir, ses crocs, tout comme ses griffes, sont acérés et ne vous feront pas de cadeaux, si vous cherchez la petite bête à ce mystérieux mâle.

HISTOIRE.

Nuit de décembre. Nuit froide. Un silence glacial pesait sur les lieux envahis par la neige. Dans une grotte, taillée dans le flanc d’une montagne, une louve au pelage d’un blanc immaculé, torturée par la douleur, mettait bas à quatre petits louveteaux. Trois mâles dont une femelle. Mais cette dernière, plus faible et plus petite que les autres, ne survécut que quelques heures et la mort s’en empara. Le froid et son manque de force eurent raison d’elle. Affaiblie, affamée, fatiguée, la mère s’occupa de ses petits malgré tout. Le premier, l’aîné, s’appelait Balder. Le second, Kerwan. Et le troisième, le cadet, Enëldrin. Balder était le plus fort des trois et il était déjà prédestiné à dominer ses fraternels. Tous tinrent bon, malgré le froid qui persistait.
Le printemps arriva, le froid mordant disparut pour ne laisser qu’une fraîcheur bienveillante. Le soleil était quasiment omniprésent. Les trois frères avaient déjà bien grandi et s’étaient forgé leurs propres caractères. Balder était arrogant, vicieux, impulsif, traître et menteur. Il détestait son cadet et prenait un malin plaisir à le faire souffrir et à le traiter de tous les mots. Kerwan, quant à lui, penchait moins du côté diabolique que son frère mais suivait tout de même sa voie et prenait exemple sur lui. Enfin, Enëldrin était sûrement le plus sage d'entre eux... à cette époque-là. Il était souvent près de sa mère et c’était le plus proche d’elle, ce qui lui valait de s’attirer les foudres de Balder et de Kerwan, tous deux jaloux.
Mais un jour, lorsque Balder et son frère Kerwan devinrent de jeunes adolescents fougueux et insouciants, il leur arriva une mésaventure qui doit toujours, actuellement, rester cuisante dans la mémoire des survivants.
   Enëldrin avait décidé de sortir prendre l’air, pour une fois, et de s’éloigner un peu de sa mère, chose rare. Balder et Kerwan se mirent d’accord pour lui faire une petite farce qu’ils trouvaient de bon goût. Ils attirèrent leur cadet dans une grotte où une mère ours allaitait son petit. Cette dernière crut qu'Enëldrin était venu ici en ennemi et s’apprêta à l’attaquer. Mais Kerwan, conscient de ce qu’il avait fait, s’élança dans la grotte, sous les éclats de rire de Balder qui trouvait cela terriblement drôle. Il sauta juste à temps devant l’ours qui, au lieu de s’attaquer au cadet, s’attaqua à lui. Tout se déroula très vite : Enëldrin prit la fuite, encouragé par Kerwan qui protégeait ses arrières et qui se sacrifia même pour lui.
Balder, qui se rendit compte de ce qu'il avait fait, paniqué, lâche, se mit à courir aussi vite qu'il put, prenant les raccourcis qu'il connaissait pour arriver à la tanière avant son frère survivant, Enëldrin. Vicieux, il avait déjà un plan en tête. Il arriva le premier et, pleurant à chaudes larmes, raconta tout ce qui s'était passé à sa mère, en « oubliant » bien sûr de dire que c'était lui qui avait attiré son cadet dans la grotte et en remettant tout sur le dos de ce dernier. L'intéressé arriva quelques minutes après, essoufflé, perdu. Leur mère était debout, incapable de faire quoi que ce soit. Elle ne pleurait pas, c’était au-delà de ses forces. Elle savait qu’un de ses fils était mort. A son âge, il n’aurait pas pu résister à un ours d’âge mur, qui plus est. Morte de chagrin, elle croyait dur comme fer à ce que lui avait raconté son fils aîné et l’idée que Balder mentait ne lui vint pas un seul instant à l’esprit. De plus, Enëldrin était trop chamboulé par les évènements pour se défendre. Alors il se laissa accuser, ne réalisant pas tout ce qui venait de se passer. Sa mère se mit dans une rage folle, incontrôlable et le fit sortir prestement de la tanière qui n’était désormais plus sienne. Ainsi commença son exil.
Seul, abandonné de tous, il ne tarda pas à développer un physique résistant et musculeux à force de traquer ses proies et de courir à travers la forêt. Il devint endurant, puissant, toutes les qualités qui faisaient de lui un loup d'âge mûr. Mais surtout, il se forgea un caractère de loup sanguinaire, d'une brute épaisse qui ne pouvait supporter la compagnie des autres. Chaque jour, il se ressassait son histoire, finissant presque par croire que c'était de sa faute si Kerwan était mort, de sa faute s'il avait été exilé parce qu'il avait été trop apeuré pour prononcer le moindre mot, la moindre parole qui aurait pu le sauver.

RELATIONS.

♣ Kimi ; Une louve qui tâté de son sadisme et de sa cruauté sans borne. Mère de ses enfants, elle ne semble pas le craindre, trop naïve pour cela au goût du Rubis.
♣ Ses enfants (Vicius, Ona, Sélénia, Aaron) ; Bien qu'il fasse semblant de ne pas y prêter la moindre attention, Enëldrin tient fort à eux et n'est jamais loin de sa progéniture pour la surveiller, rôdant dans les parages.
♣ Ratchet ; Un louveteau adopté par Kimi qu'il n'a fait qu'apercevoir lors de la mise bas de ses enfants mais il lui a conseillé de se tenir loin de sa famille. Enfin, menacé serait le terme le plus approprié.
♣ Gaïa ; Une louve Améthyste, sa meilleure amie comme sa pire ennemie étant donné qu'elle fait partie d'une meute adverse. Enëldrin se livre à elle comme on pourrait se livrer à un journal intime.
♣ Megan ; Sa nouvelle dominante qu'il n'a fait qu'apercevoir mais qu'il n'apprécie déjà pas.
 


Dernière édition par Hermès le Mar 18 Juin - 11:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hélios

Everyone knows bad girls
have more fun. †

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 5911
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 20
Localisation : Dans tes pires cauchemars.

MessageSujet: Re: Le journal de mes loups. Dim 17 Mar - 10:17




Saëna • 4 ans • Saphir • Traqueuse.

CARACTÈRE.

Tout d’abord, il faut savoir que Saëna est une louve d’une extrême gentillesse. Tout en elle respire la sympathie, que ce soit dans son comportement ou dans son attitude. Elle ne serait même pas capable de faire de mal à une mouche en temps normal ; si par malheur, elle causerait du tort à quelqu’un sans le vouloir, elle serait bien capable d’en faire tout un plat et de s’excuser des milliers de fois. Et encore, elle ne trouverait pas cela suffisant. Elle ne fait pas aux autres ce qu’elle n’aimerait pas qu’on lui fasse, et c’est bien normal, je pense. Saëna se montre douce, compatissante, serviable mais il ne faut pas croire non plus que c’est une louve naïve qui se laisse marcher sur les pattes. Oh non, détrompez-vous. Car même si elle est réputée pour ne faire de mal à personne, cette louve n’hésiterait pas à se défendre si vous l’attaquiez que ce soit verbalement ou physiquement. Rêveuse, la solitude ne la dérange nullement même si elle apprécie tout autant la compagnie des autres. Pas timide pour un sou, Saëna n’aime pas rester dans son coin et préfère aller de l’avant, vers les autres. Elle attend rarement que ce soit les autres qui viennent à elle, ne craignant même pas d’imposer sa présence. Bavarde, elle parle énormément et souvent pour rien dire mais au moins, vous aurez toujours un sujet de conversation avec elle. La belle blanche se révèle aussi être une personne extraordinaire qu’on n’oubliera pas de si tôt, car elle vous réservera bien vite une place dans son grand cœur, ce qui ne manque pas. Fidèle en amitié, elle ne trahit jamais ceux qu’elle considère comme ses amis et sera toujours là pour les épauler en cas de besoin. En ce qui concerne l’amour et mâles, Saëna n’est peut-être pas assez prête pour tenter une aventure sérieuse et durable. Pour l’instant, elle se contente de petites amourettes passagères et d’aventures sans lendemain, parfois. Un brin charmeuse, elle séduira ou se laissera séduire par la gente masculine, ne refusant que très rarement leurs avances mais il faut savoir qu’il n’y aura aucune suite à cette relation. Cependant, et c’est bien possible, il pourra advenir qu’un jour, cette demoiselle tombe enfin amoureuse même s'il y aura des obstacles, des embûches et des complications dans cette relation. En tout premier lieu, ce ne sera pas facile et peut-être que le conjoint sera vite déçu. Mais avec le temps, Saëna se révèlera être une amoureuse attentionnée et fidèle, qui ne trompera celui qui fait battre son cœur pour rien au monde.
Pour finir, L’intelligence est sûrement l’un des principaux traits de caractère qui ressort chez elle. Il lui arrive, bien sûr de faire des erreurs mais elle en gardera une bonne leçon et ne s’y méprendra pas deux fois. C’est aussi une très bon stratège, utile et futée, qui sait donc utiliser à bon escient son cerveau. Elle a aussi une très bonne mémoire, elle se souviendra de toutes les coups bas que vous aurez pu lui faire, et ne les oubliera pas de si tôt. Mais Saëna n’est ni rancunière ni vengeresse et n’entrera pas dans votre petit jeu d’imbécile, elle ne vous rendra pas tout le mal que vous lui aurait causée mais cela de l’empêchera pas moins de penser. Par ailleurs, elle ne se prête aucunement aux combats inutiles et aux joutes enfantines de loups belliqueux, surtout lorsqu’elle n’y voit aucune raison et aucun intérêt. La jeune louve se croit au-dessus de ça. Saëna, c’est plutôt le genre de loup qui préfère la ruse à la force, même si elle a la grande chance de posséder les deux et surtout de ne pas s’en vanter. Car non, ce n’est pas non dans ses habitudes de se vanter de tout ce qu’elle possède en plus des autres et à le crier sur tous les toits.

PHYSIQUE.

A travers la pluie qui s’abat à grosses gouttes sur le sol, une haute silhouette blanche marche sans se presser, sillonnant entre les troncs et évitant les obstacles naturels qui lui barrent la route. C’est une louve au pelage d’un blanc d’ivoire, tirant parfois sur l’argenté, notamment sous son ventre. Ses yeux d’un bleu azur éclatant balayent la forêt aux couleurs émeraude, attentifs au plus imperceptible mouvement. Ses oreilles, alertes, remuent d’avant en arrière à chaque craquement de branche et à chaque bruit alentours. A force de courir à la chasse, on remarque que cette louve possède de fin muscles mais bien apparents qui font d'elle une traqueuse rapide, endurante mais aussi dotée d’une grande force. Comme tous les lupins, elle possède des crocs. Les siens sont acérés et tranchants, comme des lames de rasoirs et elle possède des griffes légèrement recourbées aussi pointues que ses dents. Malgré son physique avantageux, Saëna ne s’en sert que très peu pour se battre contre ses congénères mais bien plus pour séduire la gente masculine. Une chose est sûre, c’est que si vous l’avez déjà croisé sur votre chemin, alors vous vous souvenez forcément d'elle. La belle blanche n’est pas une de celles qui passent inaperçues et que l’on oublie facilement, je puis vous l’assurer.

HISTOIRE.

On se souvient peut-être encore des grands dominants Diamant, Drung et Luna, qui avaient régné plusieurs années durant. Oui, non. Cela remonte à longtemps, je vous l'accorde. Mais pour ce qui est de Saëna, le souvenir de ses parents reste parfaitement ancré dans sa mémoire. Et jamais, au grand jamais, elle ne pourra les oublier. Comme vous l'avez sûrement déduit, Saëna était donc une des héritières diamants, qui était destinée à assurer la succession de ses parents. Mais rien ne se passa comme prévu. Nagash, son grand amour, finit par disparaître alors qu'elle était prête à devenir dominante diamante et elle n'eut plus la force de continuer. Plus la force de vivre. De rien. Elle ne voulait penser à rien, ne rien ressentir, juste faire le vide. Un vide instable. Elle voulait laisser son esprit vagabonder dans une réalité qui n’était pas sienne, laisser son esprit vagabonder dans un monde qu’elle s’était construit lui-même. Et elle finit par laisser sa place pour partir en exil, très loin d'ici.
Quelques années après, elle décida de revenir sur ces terres qui avaient bercées son avance mais elle n'eut pas le courage de revenir dans la meute qui avait, auparavant, été sienne. Elle rejoignit, l'échine courbée, la meute des Saphirs, prête à se reconstruire une nouvelle vie et à oublier son douloureux passé. Mais qui tente d'oublier se souvient...

RELATIONS.

♣ Raven ; Un loup de sa meute qu'elle vient de rencontrer. Tout laisse présager que leur relation finira par évoluer.
♣ Thron ; C'est un solitaire plutôt acariâtre au premier abord qu'elle a rencontré en territoire Diamant et avec qui elle a osé s'aventurer chez les Rubis.
 


Dernière édition par Hermès le Mar 18 Juin - 11:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hélios

Everyone knows bad girls
have more fun. †

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 5911
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 20
Localisation : Dans tes pires cauchemars.

MessageSujet: Re: Le journal de mes loups. Dim 17 Mar - 10:25




Cersei • 3 ans • Opale • Assassine.

CARACTÈRE.

En quelques mots, on peut dire que Cersei est une solitaire dans l'âme, une louve mystérieuse, à tendance dominatrice et manipulatrice. Il est bien difficile de décrire le caractère d'un personnage aussi complexe, mais je vais quand même vous le faire puisque j'y suis contrainte.
Cersei, est donc, en premier lieu, une personne mystérieuse dont on ne sait que peu de choses sur elle. Elle ne supporte que très peu ses congénères qui, comme elle, mènent une vie de loups sauvages, en meute ou non. Je pense que vous l'aurez compris, Cersei est donc une asociale qui a du mal à nouer des relations avec d'autres loups, tels qu'ils soient. Elle passe le plus clair de son temps dans la solitude la plus complète, à ruminer de noires pensées. Cersei n'est pas non plus quelqu'un de très bavard. Elle parle peu, mais quand elle se décide enfin à le faire, je puis vous assurer que ce n'est pas pour vous faire des fleurs. Sarcastique et moqueuse, elle se montrera le plus souvent blessante, lassante mais aussi provocante. Aussi arrogante que le reste, elle n'hésitera pas à vous défier et à vous narguer, rien que pour le plaisir de vous voir sortir hors de vos gonds. Elle prend cela comme un jeu, à vous de ne pas rentrer dedans. N’oublions pas non plus que Cersei est rancunière et qu’elle se chargera bien de vous faire payer le prix de votre impertinence si vous avez un jour osé vous en prendre à elle, de quelles façons que ce soit. Elle a une très bonne mémoire pour cela, n’en doutez pas. Dominatrice, elle ne se laissera jamais marcher sur les pattes, que vous soyez son supérieur ou le plus bas placé dans la hiérarchie de la meute. Elle aime dominer les autres et les soumettre à sa puissance et à sa beauté. Si je peux vous donner un simple conseil, mais qui pourrait peut-être assurer votre survie, n’essayez pas d’adopter la même attitude qu’elle et de s’en prendre à sa personne, que ce soit physiquement ou verbalement. Elle saurait riposter avec autant de violence et aurait bien vite fait de vous faire déguerpir.
Bien évidemment, Cersei n’est pas intouchable, il y a des choses qu’elle ne supporte pas et qu’il vous faudra découvrir pour la mettre à terre. Trouvez ses cordes sensibles et elle sera à votre merci, bien qu’elle soit trop fière pour l’avouer. Elle ne laissera jamais ternir son image de garce, même si sa vie en dépend, qui lui permet ainsi de se faire respecter par ses congénères. Très peu osent l’approcher, et encore moins osent l’affronter. D’autant plus que Cersei a un fort caractère, je pense que vous l’aurez remarqué, mais qu’elle est en plus de tout impulsive. Sur un coup de tête, elle pourrait vous bondir dessus, ou encore prendre une subite décision, sans raison apparente. Mais c’est ce trait de caractère qui lui donne le sentiment d’être libre, de n’appartenir qu’à elle-même, de n’obéir qu’à sa propre personne et à rien ni personne d’autre et aussi de faire ce qu’elle veut.
Cependant, Cersei, bien qu’elle soit froide, vile, et plus encore, peut parfois accorder sa confiance à quelques privilégiés, inexplicablement. Il faut s’y prendre avec tact, c’est juste ce que je peux vous dire, et ne pas trahir sa confiance auquel cas vous le regretterez amèrement. Il est rare que cela arrive, et pourtant, c’est déjà arrivé et ça arrivera encore. Qui sait, peut-être serait-ce vous qui, bientôt, partagerez une amitié infaillible avec elle. L’avenir nous le dira, pour l’heure nous n’en sommes pas encore là. Sachez aussi, messieurs, que cette jeune louve est aussi séduisante et attirante que malsaine, on ne peut le nier. Il suffirait peut-être d’un simple regard pour que vous tombiez amoureux d’elle. Mais ne vous y méprenez pas, elle ne fait que jouer avec ses prétendants et n’éprouve nul sentiment pour eux. Elle aime plus que tout se prêter à ce jeu de séduction qui consiste à charmer le damoiseau, le laisser espérer, le faire tomber dans les mailles de son filet puis briser son rêve éphémère d’un coup bien placé, une fois le moment venu. Les plus chanceux en ressortent vivants, mais rares sont-ils, et avec une tout autre conception de l’amour qui fait qu’ils n’osent plus se laisser submerger par ce terrible sentiment.
Je souhaiterai aussi vous dire que je fais partie de ces personnes qui croient qu’en tout être recèle une partie de bonté. Et je suis reste persuadée que c’est aussi le cas pour Cersei qui se cache derrière un masque et qui joue avec brio un rôle qui n’est pas le sien. Elle possède un cœur, comme vous et moi, mais le sien est vide, dénué de sentiments et d’émotions. Elle ne fait qu’obéir à ses impulsions, suivant son destin et ne se posant aucune autre question. Cela n’en vaut pas la peine, selon elle.

PHYSIQUE.

Sous cette forme, ce qu'on remarque immédiatement, c'est son pelage. Ce dernier est de couleur sombre, d'un noir étonnamment luisant, tirant parfois sur l'argenté, notamment sous le ventre. Se dégage de ce corps que l'on dirait parfaitement ciselé dans le marbre une impression de puissance malgré le peu de muscles apparents. On remarque aisément, aussi, que Cersei est fine, souple et agile, avec la grâce et la légèreté d'un félin, mais la force d'un loup. Elle possède cette étrange façon, lorsqu'elle se trouve face à un mâle, de marcher d'une divine et féline façon, avec une grâce éblouissante. Attirante, elle obsède les pensées de certains loups qui doivent juste se contenter de la toucher avec les yeux, se gardant bien de l'approcher de peur de s'attirer ses foudres. Nous retenons aussi, de ce tableau que je suis en train de vous dépeindre, ses longues pattes fines bien que solides et puissantes, qui lui confèrent de l’endurance et de la vitesse. Sa tête, portée de façon altière, abrite deux yeux énigmatiques d’un noir de geais aux prunelles aussi semblables à l'émeraude des forêts. Enfin, ses griffes et ses crocs, blancs comme l’ivoire, sont parfaitement taillés et aiguisés pour le combat et la course. Sans oublier la séduction, son passe-temps favori.

HISTOIRE.

« Le temps passe, les choses changent, les gens nous font sourire et nous déçoivent, parfois on continue sans y prêter attention, mais au fond on oublie rien, on sourit en disant que tout va bien... » Une vie venait d’apparaître sur la ligne du Temps, qui venait s’inscrire comme une virgule au milieu d’une phrase. Cersei. Un nom si doux, à la consonance si mélodieuse pour une louve aussi manipulatrice et séduisante qu'elle. Une louvette pleine de joie de vivre, de vigueur, mais aussi de charme. Dès son plus jeune âge, l’on put aisément remarquer qu’elle plaisait à ses congénères mâles et qu’elle attirait l’œil, tout de suite. D’autant plus que son père était le dominant de la meute dans laquelle elle vivait, une meute où les loups coulaient une vie paisible dans une harmonie parfaite. Le temps passa, les semaines et les mois se succédant à une allure fulgurante. Cersei grandissait comme les autres jeunes loups de son âge, gambadant dans la prairie, se cachant dans les fourrés, dévalant à vive allure la pente de la grande colline et tant d’autres choses encore. On aurait pu penser que rien n’aurait pu troubler ce calme et pourtant…
Évidemment, comme vous le savez, les histoires ne se finissent pas toujours bien. Ce sera, ici, le cas de celle de Cersei, dont on aurait cru qu’elle vivrait une existence paisible au sein de sa meute et qui sait, qu’elle prendrait la relève de son père à la mort de celui-ci. Mais non, le destin lui réserva un tout autre sort. La fatalité s’abattit sur elle alors qu’elle ne s’y attendait pas et qu’elle se voyait déjà un avenir radieux. La petite louve qu’elle était n’avait même pas un an lorsque le premier choc arriva. Son père mourut subitement d’on ne sait quoi, et tout laissait penser qu’il s’agissait d’un meurtre. Mais personne ne fut désigné coupable car le coup avait été préparé avec tant de minutie que l’on ne pouvait soupçonner personne… Ce fut un autre loup mâle qui prit le pouvoir, un loup que le père de Cersei ne pouvait supporter de son vivant, tant il était cruel et violent. Cersei vécut atrocement mal ce temps où la vie paisible qu’ils menaient autrefois était abolie. Désormais, c’était une période de terreur et plus personne n’osait se prononcer devant le nouveau dominant qui avait pris le pouvoir par la force.
Cersei atteignit rapidement ses deux ans. Elle portait en elle tout le poids de ce supplice qu’elle subissait sans rechigner. Elle ne se plaignait jamais, elle encaissait sans mot, résistante… Mais il y avait une certaine limite et un jour, elle la franchit enfin. Le dominant qui régnait était un personnage pervers, vil et profiteur. Il traitait la jeune louve comme une moins que rien, mais jamais il n’abusa d’elle pour assouvir ses envies. Jamais car Cersei osa enfin protester lorsqu’il tenta de le faire. Elle rejeta toute la haine qu’elle avait absorbé durant ce temps de terreur sur le mâle et le rua de coups, les plus forts qu'elle puisse lui porter. Elle était atteinte d’une folie meurtrière que rien ni personne n’aurait pu arrêter… Mais le loup, et c’était évident, se défendit avec encore plus de violence et de hargne, lui assurant qu’elle paierait le prix de son effronterie. Elle reçut un coup plus puissant que les autres et bascula en arrière.
Quelques temps après, elle se réveilla avec une douleur atroce lui transperçant chaque partie du corps. Une mare de sang naissante s’agrandissait à mesure que le temps passait. Elle se sentait partir et ferma les yeux, incapable de penser, incapable de réagir. Elle sombra de nouveau, sans en avoir conscience, dans un vide instable.

De nombreuses questions affluèrent en elle au moment où elle reprit connaissance. Où se trouvait-elle ? Elle balaya les environs du regard. C’était un tout autre endroit que celui qu’elle avait quitté. Que faisait-elle là, d’ailleurs ? Elle ne se souvenait que d’avoir perdu connaissance, allongée sur le sol, grièvement blessée. Et pourquoi était-elle blessée, justement ? Brusquement, elle releva la tête et regarda ses blessures presque guéries. Tout se mit à tourner, c’était une sensation désagréable. Elle s’était relevée trop rapidement. Cette absence de mémoire la perturbait fortement. Pourquoi ne se souvenait-elle de rien ? Elle commença à s’inquiéter, se demandant si elle n’était pas morte pour de bon. Mais non, elle était bel et bien là, en chair et en os. Les saisons défilèrent avec lenteur, avec une infinie lenteur. Cersei s’était fait une raison : elle avait perdu la mémoire. Il lui avait fallu longtemps avant de s’en remettre car cette nouvelle était loin d’être facile à encaisser, elle qui pourtant avait subi les pires tourmentes. De sa vie antérieure, elle ne se souvenait de rien, absolument de rien. Ses parents étaient deux inconnus pour elle dont elle ne connaissait plus les noms, et le dominant qu’elle avait combattu était effacé pour toujours et à jamais, désormais. Alors il fallait qu’elle se reconstruise une vie sans savoir ce qui s’était passé avant qu’elle ne perde la mémoire. Par moment, rien qu’un court instant, elle voyait en flash des bribes de son passé mais tout cela était trop flou pour qu’elle le distingue convenablement. Errante, elle marcha à travers monts et forêts jusqu'à arriver sur les terres de Wolf Temporal, épuisée, à bout de force.

RELATIONS.

♣ Icare ; C'était son amant, celui qu'elle voyait en cachette, n'étant pas de la même meute que lui. Mais à présent, Icare n'est plus de ce monde et Cersei doit en faire son deuil.
♣ Neil ; C'est un loup qui l'a sauvée de la noyade. Mais n'avait-il que de bonnes intentions en tête, en décidant de faire cela ?
 


Dernière édition par Hermès le Mar 18 Juin - 11:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hélios

Everyone knows bad girls
have more fun. †

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 5911
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 20
Localisation : Dans tes pires cauchemars.

MessageSujet: Re: Le journal de mes loups. Sam 30 Mar - 16:47




Hélios • Quelques mois • Améthyste • Louveteau.

CARACTÈRE.

Depuis sa naissance, Hélios a toujours été d'un naturel arrogant et rebelle. Transgresser les lois, désobéir, tenir tête aux autres, c'est son passe-temps favori et rien ne le fera changer, avec pour seule philosophie : « La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien. » Ainsi, il ose tout, sans se soucier des conséquences que cela pourrait avoir. Selon lui, la vie mérite d'être vécue et il ne faut pas résister à ses pulsions. S'évader, se libérer, voilà ce qu'il faut faire.
Quand le jeune loup n'est pas d'accord avec quelqu'un, il lui fera comprendre de manière claire et précise, de façon parfois peu agréable. Incontrôlable et impulsif, il peut démarrer au quart de tour et se mettre en colère pour une broutille, auquel cas vous aurez du mal à le freiner. Malgré tout, Hélios est quelqu'un qui se veut sociable et qui n'a pas peur d'aller voir les autres, sans se soucier de savoir s'il est apprécié ou non. D'un humour noir et cynique, il aime aussi se moquer de ses congénères ouvertement. Franc, il vous fera tout de suite savoir s'il vous aime ou pas. Au moins, les choses seront claires et plus aucun doute ne sera permis. Mais Hélios n'est pas que ça : c'est aussi un petit brin de séducteur qui n'hésiterait pas à se pavaner autour de louves plus âgées que lui, quitte à paraître ridicule.
L’intelligence est sûrement l’un des premiers traits de caractère qui ressort chez lui. Il lui arrive, bien sûr de faire des erreurs mais il en gardera une bonne leçon et ne s’y méprendra pas deux fois. C’est aussi un très bon stratège, utile et futé, qui sait donc utiliser à bon escient son cerveau. Il a aussi une très bonne mémoire, il se souviendra de toutes les coups bas que vous aurez pu lui faire, il ne les oubliera pas de si tôt. Hélios, c’est plutôt le louveteau qui préfère la ruse à la force, même s’il a la grande chance de posséder les deux et surtout de ne pas s’en vanter, pour son âge. Car non, ce n’est pas non plus le genre de loup à se vanter de tout ce qu’il possède en plus des autres et à le crier sur tous les toits. Pas non plus peureux, le jeune au pelage d'ébène sera toujours prêt à défendre une belle demoiselle en danger ou quiconque qui se trouverait en mauvaise posture, quitte à ce que cela lui coûte la vie. Calme, il peut aussi être hyperactif et incontrôlable, lorsque cela lui prend. C’est aussi un loup respectueux et poli envers les personnes qui méritent cela, mais mal élevé et insolent envers d'autres. Pour finir, c'est aussi un ami fidèle et attentionné, sur lequel on peut facilement compter car il serait prêt à tout pour aider ceux qu’il aime. Mais ne le trahissez pas, simple conseil d'ami.

PHYSIQUE.

Hélios est un louveteau noir de taille moyenne, au physique très peu développé du fait de son jeune âge. Son corps sombre et ses fins muscles qui ne tarderont pas, je puis vous le garantir, à s'épaissir s'associent avec des pattes d'une finesse toute aussi semblable mais capables de le porter sur de longues durées. Fin, il n'en est pas pour autant faible mais il semble plus taillé pour la course que pour les combats. Son corps est souple et léger, et il est capable de faire preuve d'une agilité surprenante. Jeune, vif, aucun de ses sens ne le trompent et il se montre alerte en tout point. Pour ce qui est de ses prunelles, elles sont d'un bleu intense. Bleues comme la mer, bleues comme le ciel des beaux jours d'été. Bleu éclatant, contrastant magnifiquement avec la noirceur d'ébène de son pelage. Hélios possède un charme que personne ne peut nier, et nul doute que plus tard, il fera fondre bon nombre de jeunes demoiselles.

HISTOIRE.

Une naissance tout juste récente, qui vient s'inscrire comme une virgule au milieu d'une phrase. Une vie qui vient d'apparaître sur la ligne du Temps, vie nouvelle et infime seconde parmi l'infini. Hélios. Un nom si parfait pour un louveteau aussi beau et rayonnant que lui, parfaite incarnation du soleil qu'il représente. Un louveteau aux prunelles d'un bleu magnifique, sans pareille, qui attire tout de suite le regard et dont on peut difficilement se détacher, transporté dans des rivages lointains. Un louveteau que l'on oubliera pas de sitôt, je vous le promets.
Tout le monde se le demande donc. Mais qui sont ses parents, à lui et à ses quatre frères et soeurs, nommés Kurt, Paige, Jénova et Alaska ? Et bien, sachez, curieux loups et curieuses louves, que ce ne sont autres que Faustin et Ruby, deux loups Améthystes qui se sont épris d'amour l'un pour l'autre. Une belle histoire qui porta ses fruits, et ce fut à ce moment qu'Hélios, ainsi que sa fratrie vit le jour.

RELATIONS.

♣ Sa famille (Faustin, Ruby, Kurt, Alaska et Jénova) ; Eux, il les aiment plus que tout même s'il ne le montre pas forcément, surtout son frère Kurt avec qui il est étroitement lié.
♣ Amber : C'est une jeune Rubis qui a essayé de faire ami-ami avec lui sans qu'il n'accepte. Jamais il ne sympathisera avec l'ennemi.
♣ Izzy ; C'est une Améthyste de son âge avec qui il a finit par se lier d'amitié.
 


Dernière édition par Hermès le Mar 18 Juin - 11:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hélios

Everyone knows bad girls
have more fun. †

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 5911
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 20
Localisation : Dans tes pires cauchemars.

MessageSujet: Re: Le journal de mes loups. Lun 1 Avr - 9:30




Hermès • Quatre ans • Diamant • Gardien.

CARACTÈRE.

Comment décrire l'indescriptible ? Comme vous dépeindre son caractère seulement par des mots alors qu'il en faut bien plus pour cela ? Impossible. C'est impossible. Mais je vais tout de même tâcher de le faire et de m'appliquer dans cette tâche qui me revient. Tout d'abord, il faut savoir qu'avant même de rejoindre les Diamants, Hermès était un solitaire et avait un penchant pour le vol. Habile bandit qu'il était, il mettait toute son ardeur pour défendre les pauvres, les faibles et les opprimés de la société dans laquelle il vivait. C'était sa philosophie, son mode de vie. Accompagnés de ses compagnons, il détroussait les riches au profit des pauvres et rendait justice à ceux qui la réclamaient mais toujours en restant loyal et honnête. En effet, Hermès avait toujours eu un caractère d'un naturel doux et avenant et rien ni personne n'avait jamais démenti cette image de lui qu'il s'était construit.
Ainsi le Temps a sculpté et façonné à sa manière le caractère de ce loup qui, malgré ses quelques défauts, reste un gardien connu et respecté de tous, en dépit de son passé. Des plus vieux aux plus jeunes, chacun le respecte et personne ne lui cherche querelle, bien que quelques fois ces sentiments ne soient que feints car il n'existe personne qui ne peut se tromper, après tout. Et tout comme ceux qui lui portent une attention particulière, il en fait de même vis à vis d'eux. Hermès ne juge personne sans l'avoir connu et c'est une des principales qualités que l'on peut trouver chez lui. Ainsi, vieux, laids ou d'une meute ennemie, il vous portera toujours une certaine attention, qui que vous soyez et que quoi que vous ayez fait dans le passé. Farouche protecteur, autant que lorsqu'il était encore un bandit, Hermès se voue corps et âme pour protéger les autres, qu'ils soient de la même meute que lui ou de meutes ennemies, car il ne pourrait jamais laisser quelqu'un en mauvaise posture. Parfois, cela le met dans des situations périlleuses mais dont il est toujours arrivé à sortir. Pour le moment. Car tout peut arriver, et quelques fois, en jouant sur le fil de la Mort, il pourrait tomber dans le précipice, à être ainsi trop sûr de lui mais il se plait à vivre au rythme de cette phrase : « La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien. » Comme vous avez pu le remarquer, il hait l'injustice et se battra jusqu'à sa toute fin pour protéger et sauver les autres à sa façon. Intelligent, Hermès sait se servir à bon escient de son cerveau et, ayant soif de connaissances, apprécie d'en savoir toujours plus chaque jour qui passe. Il sait se montrer sage et réfléchi, et c'est là aussi une de ses plus grandes qualités, bien qu'il lui arrive parfois de foncer tête baissée et de s'attirer moult ennuis. Cependant, c'est essentiellement la ruse que l'on remarque chez lui, une ruse dont il fait preuve en combat. Aussi doué avec son puissant corps qu'avec son esprit d'une largesse sans borne, Hermès ne manquera pas de vous étonner avec toutes les prouesses qu'il est capable d'accomplir. Aussi, mieux vaudrait que l'idée de le défier ne vous vienne pas car il ne refuserait jamais. Les Diamants étant réputé pour leur pacifisme et leur bonté infinie, Hermès n'excepte pas à la règle mais il garde tout de même à un coté quelque peu belliqueux que personne ne pourra lui ôter. Vestige de son passé de bandit qui reste enfoui en son for intérieur.
Ce loup est aussi de nature solide, même quand son moral se trouve au plus bas et qu'il n'arrive plus à avancer, il trouve quand même la force, au plus profond de son être, de continuer la tête haute avec cette façon de porter le monde. Oui, il suffit qu'il pense à à un souvenir heureux pour qu'il retrouve son habituelle énergie débordante et se convaincre qu'il ne peut pas abandonner là. Pas ici, pas maintenant. Ancien solitaire et maintenant gardien des Diamants, Hermès est devenu un loup honorable, dévoué et serviable à sa meute et à sa dominante. Il exécute les ordres sans broncher, même si parfois il rechigne à le faire, et d'une loyauté sans faille, il ne trahira jamais les siens. C'est aussi un très bon ami, fidèle en amitié comme en amour, compagnon attentionné sur lequel on peut compter et dont on ne se lassera jamais.

PHYSIQUE.

Jeune. Vif. Beau. Comment décrire Hermès sinon que par ces trois mots qui lui correspondent tout à fait et qui s'associent harmonieusement à son physique ? Hermès est un loup de grande taille, haut porté sur ses pattes puissantes munies de griffes qui pourraient très bien vous labourer le corps si l'envie lui prenait. Mais rassurez-vous, ce Diamant ne s'en prendra pas à vous si vous ne lui cherchez pas querelle. Autrement, Hermès a une carrure imposante qui pourrait faire trembler plus d'un jeune louveteau, face à lui, s'il ne possédait pas ce caractère aussi bon. En effet, ce loup possède un large poitrail et un corps puissant où l'on peut apercevoir de fins muscles qui sillonnent sous sa peau. Une de ses particularités physiques que l'on remarque aisément sont ses yeux verrons. Un est d'ambre, semblable à la couleur du soleil au zénith, l'autre est d'un bleu éclatant. Prunelles bleues comme la mer, bleues comme le ciel des beaux jours d'été. Bleu éclatant, contrastant magnifiquement avec son pelage brun et roux nuancé de gris, par endroits. Sa fourrure n'est pas vraiment soyeuse mais plutôt ébouriffée et c'est cela qui en fait tout son charme, lui donnant un air farouche que tout, dans son allure et son caractère finit par démentir. On aurait tendance à croire, en le regardant au premier coup d’œil, que ce loup se sert de ses muscles pour mettre à terre bon nombre de ses ennemis mais ce n'est même pas le cas. Étant un Diamant, Hermès préfère le pacifisme même s'il reste en lui une part de goût pour le combat et qu'il ne refuse jamais un défi. Cela fait partie de ses principes et de ses mœurs qu'il respecte scrupuleusement.

HISTOIRE.

Hermès est né d’une union non consentie, c’est-à dire un viol pour être plus explicite. Sa mère vivait dans une meute très loin des terres de Wolf Temporal dont personne ne connaissait encore l’existence. La belle louve qu’elle était n’avait que quelques jeunes années et elle était encore dans la fleur de l’âge. Elle avait toujours eu du mal à dire non, à protester, à se faire entendre… et voilà qu’un soir, ce qu’elle craignait arriva. Depuis quelques temps, un loup ne faisait que lui tourner autour, la harceler et la pousser à bout. Il la viola sans plus tarder, abusa d’elle et lui fit toutes sortes de crasses inimaginables. Après cela, la mère d'Hermès ne fut plus la même. Elle devint muette – ou du moins, plus personne n’entendit jamais le son de sa voix - elle cachait à tout le monde sa grossesse qui se faisait voir de mieux en mieux à chaque jour qui passait et se mutilait quand elle le pouvait. Elle ne voulait pas de cet enfant qui allait naître, elle voulait qu’il disparaisse à tout jamais et qu’elle oublie toute cette histoire. Malheureusement, c’était bien évidemment impossible. La naissance eut lieu comme prévu ; ce fut un mâle qui naquit de cette union forcée. On le nomma Hermès, lui, le petit qui avait déjà cet air si rusé et frivole dès sa tendre enfance. Et l’histoire n’arriva jamais à ses oreilles. Jamais car la mère abandonna son fils quelques temps après, alors qu’il n’était seulement qu’un nouveau-né. Une louve de la meute décida alors d’adopter Hermès et de le considérer comme son propre fils. Elle avait déjà deux enfants. Faith et June. Faith était magnifique et elle avait un an de plus que le jeune louveteau. Quant à June, elle était tout aussi jolie et bienveillante que sa soeur. La mère et les enfants prirent soin d'Hermès et l’acceptèrent dans leur famille sans aucune difficulté, tel qu’il était. Ainsi, il continua de grandir, menant sa propre vie. On lui avait dit que sa mère l’avait abandonné, ce qui le plongea dans un mutisme total pendant quelques mois mais il retrouva bien vite goût à la vie. Alors qu’il n’avait aucun souvenir de sa mère, le jeune loup voyait naître en lui une antipathie – non plus fort que cela – un dégoût profond pour la personne qui lui avait donné la vie. Il la haïssait et n’arrivait pas à comprendre comment on pouvait abandonner son propre enfant, le fruit de ses entrailles, son bijou. Peut-être aurait-il était plus clément s'il avait su qu’elle s’était faite violée, ou peut-être que cela n’aurait fait que renforcer ce sentiment abject qu’il ressentait envers sa génitrice.
Durant les deux années qu’il avait passées dans la meute, Hermès s’était fait des amis sur qui il pouvait compter dans les moments où ça n’allait pas fort et très peu d'ennemi, de part son caractère pacifique mais aussi sa volonté naturelle d'aider les autres, tels qu'ils soient. Cependant, les seules qui lui restèrent plus fidèles que jamais étaient Faith et June. Il éprouva, cependant, bien vite un tout autre sentiment pour Faith, celle qu’il considérait comme sa grande sœur mais qui passa à un autre statut en très peu de temps. Un sentiment encore plus fort que l’amitié naquit. Un sentiment que l’on ne pouvait contrôler. C’était l’amour. Et Hermès, le beau et vif loup qu'il était devenu, y succomba. Il n’avait d’yeux que pour la belle damoiselle, sa protectrice qui lui avait apporté tant de douceur. Mais il se révéla bien vite que ce sentiment n’était pas partagé par l’intéressée. Hermès se risqua à lui avouer et jamais, peut-être, il ne fut autant blessé et peiné. Il avait suivi celle qui faisait battre son cœur dans la forêt, là où elle se dirigeait, prêt à tout lui avouer mais… au combien sa déception fut grande lorsqu’il aperçut Faith en compagnie d'un autre individu. On aurait pu penser qu’ils étaient simplement amis si le loup n’avait pas embrassé passionnément la louve. Le cœur déchiré par cette première déception amoureuse, des larmes s'apprêtant à rouler le long de ses joues sous le coup de la tristesse, Hermès courut. Il était incapable de s’arrêter, ou du moins, il ne voulait plus. Il s’éloigna sans même un regard de ces terres où il avait grandi, sans même un mot pour sa mère d’adoption, sans même un mot pour June et ses quelques amis… La douleur qu’il ressentait était bien plus grande que tout ce que l’on pouvait imaginer. Avec le temps, les blessures cicatrisèrent mais ne disparurent pas complètement. Comment oublier une telle déception amoureuse ? Il arriva ainsi sur les terres de Wolf Temporal, vif et jeune et mena une vie de bandit solitaire avec quelques compagnons qu'il s'était trouvé en chemin. Valeureux justicier et défenseur des infortunés, il ne tarda pas à se bâtir une réputation de protecteur et la plupart de ses congénères le respectaient pour cela. Sa vie ne se résuma qu'à cela pendant quelques temps puis il décida finalement de rejoindre les rangs de la meute des Diamants en tant que Gardien, pour continuer de défendre les autres coûte que coûte. Aussi abandonna t-il sa vie d'intrépide bandit, mais tout cela ne s'est pas évaporé. Enfoui en son for intérieur, il reste toujours le Robin des Bois qu'il a toujours été, libre, fier et sauvage et rien ne pourra le faire changer.

RELATIONS.

♣ Lakota ; Sa dominante, à laquelle il voue un respect sans pareil et qu'il a rencontré seul à seul au sommet de la Montagne des Ancêtres. Elle est devenue l'une de ses plus précieuses amies.
♣ Pinky ; C'est une louve Améthyste qu'il a croisé en territoire Diamant. Tout laisse présager que leur relation ne sera pas des plus amicales.
♣ Keane ; Voilà une belle louve de la meute Améthyste qu'il considère comme sa prochaine conquête féminine. Il va tout faire pour la séduire, mais cédera t-elle à ses avances ?
♣ Kerena ; Quand il l'a rencontrée, Kerena n'était qu'une simple druide dans la meute des Émeraudes et qui lui a en quelque sorte sauvé la vie. Maintenant, elle est à la tête de ce clan.  
♣ Werty ;

 


Dernière édition par Hermès le Mar 18 Juin - 11:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hélios

Everyone knows bad girls
have more fun. †

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 5911
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 20
Localisation : Dans tes pires cauchemars.

MessageSujet: Re: Le journal de mes loups. Lun 1 Avr - 17:05

ENTREPÔT DE SIGNATURES.

Enëldrin.
Spoiler:
 
Saëna.
Spoiler:
 
Cersei.
Spoiler:
 
Hélios.
Spoiler:
 
Hermès.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hélios

Everyone knows bad girls
have more fun. †

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 5911
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 20
Localisation : Dans tes pires cauchemars.

MessageSujet: Re: Le journal de mes loups. Mar 18 Juin - 12:04




Avalon • Trois ans • Émeraude • Druide.

CARACTÈRE.

Avalon est sûrement la louve la plus sympathique et amicale qu'il vous sera donné de rencontrer dans votre vie. Avalon, qui au premier regard paraît si grand et si forte, n'est en fait, à l'intérieur, qu'une louve fragile qui demande de l'attention, mais une attention qu'on lui accorde parfois trop peu  souvent. C'est sûrement cela qui l'a poussé à devenir une louve au caractère d'enfant qu'on lui reproche le plus souvent. « Cesse de faire la gamine, tu es une grande louve » , lui répète t-on inlassablement sans qu'elle n'y prête la moindre attention. Ainsi, ce caractère enfantin la conduit souvent à commettre des actes qu'elle ne devrait pas, la mettant en péril sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte. Très souvent, elle va flâner du côté de la gente masculine, séduisante malgré elle, et elle se retrouve parfois dans des situations complexes dont elle est toujours arrivée à sortir pour le moment. A cause de son insouciance, elle a plus d'une fois  été amenée à porter en son sein des louveteaux qu'elle n'a jamais su élever et qu'elle a du abandonner. Encore aujourd'hui, ce genre de souvenirs ne fait que la hanter et elle ne cesse de se répéter qu'elle n'est qu'une pauvre lâche, se rabaissant ainsi elle-même alors qu'elle ferait mieux de se valoriser.
De nature agitée, Avalon n'est pas une louve que l'on pourrait considérer de calme. Toujours en mouvement, elle court et saute de partout comme une enfant, batifolant dans la prairie après des papillons. Elle prend la parole sans qu'on lui demande, n'hésite pas à affirmer ses idées et parle souvent pour faire du vent. L'avantage est qu'au moins, vous aurez toujours un sujet de conversation avec elle. Très curieuse, aussi, cette curiosité indéniable l’amène à être une louve ouverte d'esprit et qui aime s'enrichir de connaissances diverses, telle un enfant qui a soif d'apprendre.   Espiègle, Avalon semble toujours de bonne humeur et prête à faire les quatre cent coups avec un compagnon de jeux qu'elle se serait trouvée en chemin. Optimiste, elle voit toujours la vie du bon côté et sait, grâce à cela, redonner le sourire à ceux qui ont le moral au plus bas. Elle trouve le point positif de chaque situation, même les pires, et sait en tirer profit pour ne pas couler mais bien au contraire remonter à la surface. Cependant, ce n'est pas non plus une louve parfaite car tout un chacun possède des défauts. Têtue, Avalon n'abandonne jamais ce qu'elle a entrepris de commencer et peut se montrer particulièrement obstinée dans certains cas. Cependant, malgré son caractère enfantin qui prend majoritairement le dessus, elle sait redevenir une louve à peu près normale lorsqu'il s'agit d'exercer son métier, c'est-à dire de soigner les autres et de leur appliquer des plantes médicinales. Elle connait les ficelles de son métier par cœur qui n'a plus aucun secret pour elle désormais. Avalon est aussi très fidèle et dévouée envers sa meute, notamment auprès de sa chère cousine qui n'est autre que la dominante, Kerena.

PHYSIQUE.

Avalon est grande. Avalon est forte, mais elle a su garder sa prestance toute naturelle qui fait qu'on ne peut pas la confondre avec un mâle.  Elle est fine, agile et d'une souplesse extrême. Rapide, séduisante et féline. Haute sur pattes, elle se déplace avec vivacité, son dos se courbant en suivant sa preste démarche. Sa tête arbore fièrement deux prunelles ambrées qui vous rendent mal à l'aise dès que vous osez vous plonger dedans, tant par leur intensité que par leur couleur étonnante. Cependant, ce que l'on remarque aisément chez elle, c'est sa fourrure épaisse qui lui tient chaud lors des hivers rudes mais qui peut aussi lui permettre de se cacher sans grande difficulté, parfaite pour le camouflage. Ces quelques atouts font d'elle une chasseresse  et une espionne hors pair, mais Avalon a choisi la voix de la sagesse en optant pour le grade de druide.

HISTOIRE.

Qu'en est-il de l'histoire d'Avalon ? Elle n'en garde que des souvenirs très flous, qui reviennent parfois la hanter lors de ses nuits. Mais c'est tout juste si elle conserve encore un souvenir de son père et de sa mère, qui ne sont plus que de lointains personnages, des images peu nettes et sans plus aucun intérêt à ses yeux. Si sa mémoire ne lui fait pas défaut, elle aurait été abandonnée par son père dont le nom lui est inconnu, et qui l'aurait laissée avec ses frères et sœurs et sa mère. La suite reste confuse, troublée par des évènements sans importance.
Ce qu'elle sait, c'est qu'une fois qu'elle a atteint l'âge mûre et qu'elle s’est sentie capable de mener sa propre vie, Avalon s'est barrée sans dire un mot, laissant sa mère et sa fratrie derrière elle. Ce que les autres sont devenus ? Elle n'en sait toujours rien et préfère ne pas y penser, songeant que la plupart doivent agoniser quelques parts ou êtres déjà ensevelis sous un amas de poussière. Morts. Elle est ainsi arrivée sur les terres de Wolf Temporal où elle s'est installée, trouvant cet endroit charmant et parfait pour débuter une vie nouvelle, en oubliant son passé. Elle a eu de nombreuses liaisons avec certains loups, mettant bas à des louveteaux qu'elle n'a même pas été capable d'élever. Se doute t-elle qu'en ce moment-même, quelques-uns de ses enfants sont partis à sa recherche dans l'espoir de retrouver leur véritable génitrice ? Pas le moins du monde. Elle continue de mener une vie insouciante au sein de la meute que sa chère cousine dirige, Kerena, et qui a su l'accepter dans sa meute et l'élever au rang de druide.

RELATIONS.

♣ Trybal ; Ce loup qui est revenu sur les terres de Wolf Temporal et qui enchaîne les conquêtes féminines est en fait son père. Mais elle ne le sait pas. Pas encore.
♣ Bridgess ; C'est sa sœur, issue de la même portée qu'elle mais qui fait maintenant partie des Améthystes.
♣ Baleck ; De même que Bridgess, ce loup est son frère dont elle est restée sans nouvelles depuis bien longtemps.
♣ Primevère ; Ce jeune Diamant n'est autre que l'un de ses nombreux enfants qui cherchent à tout prix à retrouver leur véritable mère.
♣ Serguei ; Cet Améthyste s'est mis dans la tête de la saillir de force, et c'est ce qu'il a fait. De cette union naîtront prochainement Kirill et Léningrad.
♣ Kerena ; La dominante des Émeraudes fait partie de sa famille, puisque c'est sa cousine.
♣ Werty ; Cette louve est sa meilleure amie, celle à qui elle se confie en tout temps et en tous lieux sans jamais craindre que ses secrets ne soient dévoilés.


 
Revenir en haut Aller en bas
Hélios

Everyone knows bad girls
have more fun. †

avatar


Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 5911
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 20
Localisation : Dans tes pires cauchemars.

MessageSujet: Re: Le journal de mes loups. Mer 31 Juil - 9:13

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le journal de mes loups.

Revenir en haut Aller en bas

Le journal de mes loups.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Prise de risque - L'agneau dans le repère des loups [Pv. Ryuho D. Shikki]
» [règle maion] Dwarfnak et ses chevaucheurs de loups
» Journal de Hermione Blake
» Journal d'un archéologue [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf Temporal ::  :: Journaux Intimes-